Accueil Économie Consommation

Feu vert européen pour la sortie du nucléaire en Belgique

La Commission européenne approuve le mécanisme du « CRM », cette étape indispensable pour ouvrir la voie à une extinction complète de la filière atomique en Belgique. Une étape indispensable, mais pas suffisante pour autant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

C’était une étape attendue avec impatience par la ministre Tinne van der Straeten (Groen), en charge de l’Energie : l’approbation par la Commission européenne du désormais fameux « CRM » (mécanisme de rémunération de capacité), soit ce système qui est censé, entre autres, remédier au gros déficit de production d’électricité lié à l’extinction complète des sept réacteurs nucléaires à l’horizon 2025. Et ce, par le biais, notamment mais pas seulement, de la construction de centrales au gaz.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

38 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, jeudi 9 septembre 2021, 9:37

    Pas grave, la Belgique sort du nucléaire mais ira acheter son énergie en France ou ailleurs... Comme ça non seulement elle se mettra sous la coupe de décision prises à Paris (ou Berlin) mais le bilan écologique ne sera pas tellement changé... C'est finalement le grand écart : on va vers le tout électrique (voiture, chauffage etc), ce qui à terme va accroître considérablement les besoins mais on n'a pas le moindre début de solution pour couvrir l'avenir et on se met en situation de dépendance. Sauf à construire des centrales à gaz super polluantes... Si un pic de consommation se produit en France, comment croyez-vous qu'Engie va réagir ? On a bien vu le repli national dans la crise Covid, ce sera pire pour l'énergie. Il n'y a que les cornichons de Belges pour vendre des secteurs stratégiques à l'étranger. C'est un peu comme un ménage aux abois financièrement qui vend tout pour tenter de boucler le mois mais ne fait rien pour anticiper les dépenses du mois suivant.

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 29 août 2021, 17:24

    "Feu vert " ! Quel feu vert ? lorsque la Commission Européenne ne retoque pas le demandeur de CRM ... en quoi cela est-il un signal pour éteindre le nucléaire "décarboné" au profit de la création de centrales au gaz polluantes en G.E.S ? Le journaleux Benoît July devrait arrêter les FAKE NEWS !

  • Posté par Weissenberg André, dimanche 29 août 2021, 15:50

    Encore un raccourci ubuesque, ce titre! C'est ça, la façon de repenser le SOIR? Le CRM est une gabegie proposée par le lobby du gaz dans la foulée de l'arnaque anti-nucléaire écologiste, elle-même totalement incohérente avec l'idéologie climatiste de "lutte contre le réchauffement climatique". Au final, qui est le dindon de la farce, en l'occurrence de cette coûteuse supercherie? Le contribuable!

  • Posté par Theys Jos, samedi 28 août 2021, 20:30

    " Grâce à cette autorisation, la voie vers une énergie 100% renouvelable est engagée" (Van der Straten) "Uniquement les millions de subsides qu'on payera chaque année seront renouvelables" (Zuhal Demir)

  • Posté par Crommelynck Yves, vendredi 27 août 2021, 18:14

    Il s’agit d’une approbation relative au mécanisme de CRM pas un feu vert à la sortie du nucléaire qui reste une prérogatives des États Membres.

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs