Accueil Société

Symptômes, efficacité vaccinale, prédominance… ce qu’il faut savoir sur le variant delta

Même si les vaccins offrent une protection efficace contre le virus, ils ne sont pas efficaces à 100 %.

Temps de lecture: 3 min

Plusieurs nouveaux symptômes sont apparus lorsque le variant alpha a été supplanté par le variant delta au Royaume-Uni, il semble désormais exister une différence entre les symptômes signalés par les personnes qui ont été vaccinées et celles qui ne l’ont pas été.

Les symptômes

Chez les personnes qui n’ont pas été vaccinées, les cinq symptômes les plus courants sont les suivants : maux de tête, maux de gorge, écoulement nasal, fièvre et toux persistante. Ceux-ci correspondent aux symptômes du variant delta, qui est devenu la souche dominante au Royaume-Uni (et aussi en Belgique).

Pour les personnes qui ont reçu une dose de vaccin, les symptômes les plus courants sont des maux de tête, écoulement nasal, mal de gorge, des éternuements et une toux persistante. Non seulement l’ordre a changé, mais la fièvre ne figure plus dans le top 5 et a été remplacée par un nouveau symptôme : les éternuements.

Ceux qui ont été complètement vaccinés signalent actuellement des maux de tête, un écoulement nasal, des éternuements, des maux de gorge et une perte d’odorat comme les plaintes les plus courantes. Encore une fois, l’ordre est différent. Et cette fois, non seulement la fièvre mais aussi la toux persistante ont disparu de la liste. La perte d’odorat, un symptôme de la souche originelle du coronavirus, réapparaît.

Efficacité vaccinale

L’efficacité des vaccins de Pfizer et Moderna contre l’infection au covid a baissé de 91 % à 66 % depuis que le variant delta est devenu dominant aux Etats-Unis, selon des données publiées mardi par les autorités sanitaires américaines.

Ces données proviennent d’une étude menée sur des milliers d’employés de centres de soins et d’hôpitaux dans six Etats, afin d’examiner les performances des vaccins en conditions réelles. Les participants sont testés chaque semaine pour détecter à la fois les infections symptomatiques mais aussi asymptomatiques.

Entre décembre 2020 et avril 2021, l’efficacité des vaccins pour empêcher l’infection était de 91 %, selon ces données publiées par les Centres de lutte et de prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays.

Mais sur les semaines où le variant Delta est devenu dominant, c’est-à-dire où il était responsable de plus de 50 % des cas selon le séquençage, l’efficacité est tombée à 66 %.

Les auteurs de l’étude préviennent toutefois que cette baisse pourrait n’être pas uniquement causée par le variant Delta, mais aussi par une efficacité s’érodant avec le temps.

« Bien que ces données intermédiaires suggèrent une réduction modérée dans l’efficacité des vaccins contre le covid pour prévenir l’infection, le fait que la réduction des infections reste de deux tiers souligne l’importance et le bénéfice continus de la vaccination », écrivent les auteurs de ces travaux.

Prédominance du variant dans les contaminations

Lors des bulletins que Sciensano délivre pour la surveillance de la propagation du virus en Belgique, l’Institut examine également la présence du variant delta chez nous. Selon le dernier rapport datant de ce 27 août, le variant delta représente 99,4 % des échantillons séquencés dans la surveillance de base effectuée sur la période allant du 9 au 22 août.

En ce qui concerne les autres variant sur cette même période, les variants alpha et gamma représentaient tous les deux 0,1 % tandis que le variant bêta, 0 %.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko