Accueil Médias

Le personnel de la RTBF en grève le 31 août

Les syndicats réclament la mise au statut d’une partie du personnel contractuel. La dernière vague de nomination date de 1995.

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

En front commun, les associations syndicales ont confirmé ce vendredi après-midi que le personnel de la RTBF sera bien en grève le mardi 31 août, à la suite du préavis qui avait été déposé en juillet dernier. La grève aura donc lieu, par un hasard du calendrier, à la veille de la rentrée, à la date choisie pour la présentation des nouvelles grilles de programmes.

Au centre des débats et de la grogne : la nomination de personnel au sein de l’entreprise qui, précisément, est au point mort. Selon les syndicats, on ne compte désormais plus que 3 employés sur 10 statutaires à Reyers, soit un seuil historiquement bas.

En 2018, ils avaient proposé un plan progressif de remise au statut une partie du personnel, au cours des douze prochaines années. Plan que le conseil d’administration a rejeté, début juillet. Le coût de celui-ci avait été chiffré à 182 millions d’euros. « Impossible à rencontrer dans le contexte actuel », estimait le CA de la RTBF, qui rappellait à l’occasion sa volonté de maintenir les effectifs au sein de l’entreprise et, en parallèle, de réduire le différentiel de pension pour l’ensemble de son personnel. En clair : d’améliorer les pensions de tous et pas uniquement d’une partie d’entre eux.

« L’administrateur général de la RTBF avec ses directions générales, ont refusé jusqu’ici ce débat, considérant que le statut d’agent de l’Etat est obsolète et sans motif », relèvent la CGSP dans le communiqué confirmant la grève. « Le conseil d’administration ne souhaite pas modifier les règles de la RTBF qui l’oblige, en principe, à recruter son personnel au statut, c’est-à-dire nommé à titre définitif. Et le monde politique débat actuellement de savoir comment financer l’ensemble des pensions des services publics… Les organisations syndicales de la RTBF se retrouvent donc actuellement avec portes closes ».

Comme détaillé par Le Soir à la mi-juillet, la dernière vague d’intégration de statutaires à la RTBF remonte à 1995-2001. Les syndicats redoutent du coup à court terme l’extinction du statut et défendent l’idée de rétablir un processus de nomination qui permettrait de repasser la barre des 45 % de personnel statutaire. Selon leurs calculs, la régularisation, la première année, de ceux qu’ils qualifient de « génération sacrifiée » (ceux qui auraient dus être mis au statut depuis 2001) ne représenterait pas plus d’1,5 % du budget annuel de la RTBF, de 3 % ensuite au cours des 12 années. « Il s’agit donc », plaident-ils, « d’un choix stratégique et politique, et non du’une impossibilité budgétaire ».

Dans le détail, ils estiment encore que les pistes avancées par le conseil d’administration, présidé par Baptiste Erkès, sont insuffisantes, tant pour le volet « maintien des effectifs », que pour le volet « pensions » : « cette solution », écrivent-ils, « ne résout en rien la perte sèche de la génération sans second pilier entre 1995 et 2015 ».

Mardi, le personnel francophone du boulevard Reyers se croisera donc les bras, à la veille de la rentrée. Un service minimum sera néanmons assuré. En dehors des journaux et des flashs infos, les radios diffuseront uniquement du contenu musical en continu. En télévision, les émissions propres, comme « On n’est pas des pigeons », seront supprimées. Les journaux de 13 heures et 19h30 (et Vews) seront maintenus – mais avec un léger retard de 30 secondes-, ainsi que, sur Tipik, la diffusion des jeux paralympiques et du tour cycliste du Benelux.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Zwéber France, samedi 28 août 2021, 16:58

    Pas vraiment d'accord avec ce qui précède ! Question statut, rémunération, etc. je ne sais pas. Et la tendance politique dominante peut être exaspérante, bien sûr. Mais il y a de bonnes émissions sur La Une et sur La Trois. Vous préférez la débile RTL ? Les chaînes françaises et leur interminable diarrhée verbale ? Vous préférez aller pêcher les conneries diffusées sur Netfix et compagnie ? (comme si les plateformes n'avaient pas aussi une couleur politique). Regardez donc Arte, vous verrez si à la TV "tout est d'une pauvreté monumentale: culture, émission, informations, ..."

  • Posté par Poels Celine , samedi 28 août 2021, 14:57

    AVANT 2003 la RTBF faisait grève lorsque le prix du beurre augmentait en Amérique centrale, APRèS 2003 (arrivée de jpph), la RTBF fit grève pour la préservation de son personnel! (les "anciens" comprendront)

  • Posté par Otte Gérard, samedi 28 août 2021, 1:36

    S'ils pouvaient faire grève toute l'année! Et surtout de mettre la clef sous le paillasson. Au grand soulagement de nos écots qui abreuvent ces parasites fonctionnarisés inamovibles à la solde propagandiste des Partis dont ils répandent insidieusement la Doctrine.

  • Posté par Noel Laurent, samedi 28 août 2021, 0:46

    Ok avec le commentaire précédent. Mais, j'ai 53 ans: il y en a qui regarde encore la télévision, dont les RTBF, RTL ou autres? Je ne suis pas de ceux-là, tant tout y est d'une pauvreté monumentale: culture, émission, informations, ...

  • Posté par COURARD DIDIER, dimanche 29 août 2021, 13:02

    Comparer les chaînes publiques de la RTB avec RTL, c'est comme comparer les serviettes et les torchons... Vous mettriez le journal le monde sur le même niveau que le journal la meuse?

Plus de commentaires

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag