Accueil Monde Asie-Pacifique

Afghanistan: Joe Biden acculé sur tous les fronts

La fuite de Kaboul et la mort de 13 soldats américains jeudi pourraient ternir la réputation du président américain au moment de briguer un éventuel second mandat en 2024.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 5 min

Le président démocrate martèle qu’il assume « toute la responsabilité » des opérations d’évacuation en Afghanistan, ouvrant la voie à une contestation de son pouvoir, aussi bien dans l’opposition que dans les rangs démocrates.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Vanloo , samedi 28 août 2021, 11:58

    Je suis toujours "étonné" pour le dire poliment du manque d'analyse en profondeur et de l'ignorance crasse des facteurs historiques de la plupart des médias et dirigeants "occidentaux" qui se contentent toujours de commentaires à chaud si pas d'informations brutes et propager des images "fortes" C'est aussi facile de la part des dirigeants européens de toujours se réfugier derrière les décisions américaines. Le président Joe Biden a je le répète le grand mérite d'extraire ses soldats d'un conflit inextricable et sans fin. La fameuse armée afghane formée et équipée à grand frais par divers pays occidentaux dont la Belgique a volé en éclats en 10 jours, déroute complète, ils couraient plus vite pour s'agripper à un avion au décollage que de manier un fusil pour défendre leur cause. Sans compter leurs dirigeants qui appellent à la résistance mais ont été les premiers à prendre la fuite pour se mettre à l'abri à l'étranger. Tous nos dirigeants européens qui se gargarisent devant les caméras de formules ronflantes comme "on se battra jusqu'au bout", "un geste fort", "instaurer la démocratie" sont en réalité bien content que Joe Biden prenne sur lui toutes les responsabilités de ce monumental fiasco occidental. Et dans quelques semaines, une fois l'émotion passagère retombée se posera la question la question de l'intégration à long terme de ces nouveaux réfugiés musulmans en Occident, du futur pain bénit pour les mouvements identitaires et d' extrême droite Nous avons tendance à oublier des faits essentiels: dans les années 1980 sous Ronald Reagan les occidentaux ont énormément misés sur les mouvements rebelles religieux afin d'affaiblir le communisme en Afghanistan (sous occupation soviétique 1979-1989), fermé les yeux sur le double jeu toujours en cours du Pakistan principal soutien actif des Talibans et autres mouvements intégristes islamiques, on feint de s'inquiéter sur l'établissement prochain de la "charia" en Afghanistan alors que celle-ci est la base de constitution pakistanaise, de même nos bonnes relations commerciales avec l'Arabie Saoudite nous empêchent de voir l'obscurantisme sectaire de ce pays qui pratique l'assassinat des opposants politiques et ou la condition sociale des femmes est rétrograde au possible. Le silence est assourdissant de la part des autres pays musulmans, je ne vois aucun de ceux-ci se précipiter à l'aide de leurs "frères islamiques" et proposer de les accueillir

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 28 août 2021, 12:42

    Concernant le président Biden et le retrait des troupes américaines d'Afghanistan, personne ici (en tout cas pas moi) ne lui reproche le principe du retrait en lui-même (il avait d'ailleurs été décidé avant son investiture), mais bien la manière (plutôt pitoyable) avec laquelle ce retrait s'effectue actuellement. On peut critiquer (ou pas) le contenu de l'accord de Doha signé sous la présidence précédente, la moindre des choses aurait été d'en faire respecter les clauses par les Taliban. Et cela n'a PAS été fait ! Et c'est uniquement par manque de volonté politique au sommet de l'état américain, Biden en premier lieu. Pour le reste, je vous laisse à vos "analyses en profondeur" des "facteurs historiques", même si je partage (en partie) certaines de celles-ci (responsabilités du Pakistan et de l'Arabie Saoudite notamment).

  • Posté par GRILLO JEAN-PIERRE, samedi 28 août 2021, 11:17

    Pour une fois qu'il y a un président honnête et qui assume les bêtises de ses prédecesseurs! Trump n'assume même pas les siennes!

  • Posté par eric biltiau, samedi 28 août 2021, 10:34

    Comme cela semble si facile pour "certains..." de toujours accuser les américains de tous les maux de la terre. Pour revenir uniquement sur l'Afghanistan, quelqu'un peut-il me dire pourquoi TOUS les pays "musulmans" limitrophes ou pas ne sont pas intervenus pour sécuriser le pays dès l'annonce du retrait américain? Pourquoi tous ces collabos de la barbarie ont-ils pu vivre librement dans certains pays limitrophes? Pourquoi la fuite des afghans n'est pas accompagnée par leurs frères iraniens qui pratiquent la même vision du "bonheur islamiste"? Pourquoi c'est TOUJOURS vers les démocraties qu'affluent tous ces immigrés alors que la plupart veulent importer les us et coutumes "musulmans" qui relèvent de l'antiquité? Restons vigilants, portons aide à celles et ceux qui en ont besoin MAIS exigeons la neutralité et donc le respect de la laïcité dans l'espace public.

  • Posté par ROUSSEAU MICHEL, samedi 28 août 2021, 0:55

    Biden n'est pas complètement responsable, il a simplement hérité de l'idiotie et l'incompétence de Trump.

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs