Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Emerson Fittipaldi: «Dieu est mon copilote»

Double champion du monde, double vainqueur du Grand Prix de Belgique à… Nivelles, Emerson Fittipaldi n’avait jamais roulé sur le toboggan ardennais. Toujours aussi enthousiaste, cet infatigable entrepreneur projette de construire des karts électriques. Il est aussi le premier supporter de son fils Emo Junior qui commence en monoplace.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

La Formule 1 n’aime pas qu’on lui vole la vedette. C’est dans un endroit discret du paddock que sont nichées quelques pépites de « l’Historic F1 Demo ». Entre les monoplaces au relent de cambouis, un pilote légendaire : Emerson Fittipaldi n’a pas « seulement » gagné 14 Grands Prix de F1, coiffé deux couronnes mondiales. Il s’est aussi illustré aux États-Unis en remportant deux fois les 500 Miles d’Indianapolis comme le rappelle l’énorme bague en or sertie d’un damier qu’il porte au majeur droit.

Ces vendredi et samedi, Emo Junior, son plus jeune fils, son épouse et même son beau-père, spécialement venu du Brésil, sont là pour le voir se glisser dans la Copersucar avec laquelle il avait terminé 2e du Grand Prix du Brésil en 1978.

Votre sentiment après vos premiers tours de roues ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs