Accueil Société

Afghanistan: retour des premiers militaires belges ayant été déployés à Kaboul

La ministre de la Défense, qui était présente pour l’accueil de ces militaires, s’est déclarée « particulièrement fière » de leur mission. « Je sais que cela a été extrêmement difficile, physiquement et humainement », a-t-elle affirmé à la presse.

Temps de lecture: 2 min

Une soixantaine de militaires ayant participé à l’opération « historique » Red Kite, qui s’est traduite par l’exfiltration de Kaboul de plus de 1.400 personnes avec des moyens belges, sont rentrés samedi aux petites heures en Belgique, accueillis par les principaux responsables du ministère de la Défense, a constaté l’agence Belga.

L’Airbus A340 de la compagnie civile Air Belgium s’est posé à l’aéroport militaire de Melsbroek peu avant 04h00, avec à son bord 64 personnes – dont quelques Luxembourgeois, un magistrat, un policier et… un chien militaire attaché au groupe des Forces spéciales (SFG), en provenance d’Islamabad.

La capitale pakistanaise a servi de base arrière au détachement belge qui s’est ensuite déployé sur l’aéroport international de Kaboul, dans des conditions extrêmement difficiles, selon les témoignages de plusieurs militaires.

La ministre de la Défense, qui était présente pour l’accueil de ces militaires, s’est déclarée « particulièrement fière » de leur mission. « Je sais que cela a été extrêmement difficile, physiquement et humainement », a-t-elle affirmé à la presse.

« C’est une opération assez historique puisque cela fait 25 ans que l’on (la Belgique) n’a plus menée d’opération d’évacuation », a poursuivi Mme Dedonder (PS).

Le dernier déploiement en date – resté « préventif », sans intervention réelle – remonte en effet au printemps 1997 lorsque la Belgique avait déployé des troupes au Congo-Brazzaville lors de l’avancée de la rébellion qui a conduit au renversement du dictateur zaïrois Mobutu Sese Seko et à l’arrivée au pouvoir à Kinshasa de Laurent-Désiré Kabila à la tête de la République démocratique du Congo (RDC).

Elle a expliqué que le gouvernement avait décidé vendredi de maintenir un détachement militaire à Islamabad qui reste immédiatement disponible pour toute opportunité éventuelle. Fort de plus d’une centaine de personnes, il se compose de forces terrestres, du personnel de commandement et de soutien nécessaire, d’une capacité médicale ainsi que de deux avions de transport C-130 Hercules.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Gritsana VITTAYAKASET, samedi 28 août 2021, 12:23

    Bravo à toutes et à tous (civils et militaires) pour cette opération menée avec succès, nonobstant les éternelles critiques.

  • Posté par Ferooz Serge, samedi 28 août 2021, 10:54

    Bravo à nos militaires et à tous ceux qui ont oeuvré (souvent dans l'ombre) au succès de cette opération d'évacuation. Logique et opportun de maintenir un détachement d'intervention à Islamabad afin de pouvoir rapidement saisir toute possibilité d'évacuation complémentaire, si elle venait à se présenter.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 28 août 2021, 11:03

    On voit clairement que ce n'est pas vous qui êtes (inutilement) bloqué sur l'aéroport d'Islamabad dans des conditions pratiques loin d'être optimales... Et "toute possibilité d'évacuation complémentaire" relève totalement du "wishful thinking", de la part de personnes complètement irréalistes !

  • Posté par KOWALSKI Jean-Claude, samedi 28 août 2021, 10:18

    Bravo à nos militaires et chapeau à nos pilotes. Respect Mesdames et Messieurs.Nous sommes fiers de vous

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 28 août 2021, 9:16

    C'est une très bonne chose de commencer à rapatrier nos militaires qui ont fait un excellent travail là-bas, dans des conditions particulièrement difficiles. Bravo à eux. Mais quelle stupidité de maintenir ainsi un certain nombre de nos soldats et de notre matériel au Pakistan ! <Maintenir un détachement militaire à Islamabad qui reste immédiatement disponible pour toute opportunité éventuelle> : quelle opportunité éventuelle ??? Celle d'y subir une attaque de Taliban pakistanais (TTP) ? Mme Dedonder et Mme Wilmès, dans ce cas précis, vous vous comportez en "douces" (et dangereuses) "rêveuses"... Absolument pitoyable. Cette mission est terminée ! Retour de TOUS nos militaires en Belgique SVP.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko