Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

Faire un pas de côté...

Où mène un pas de côté ? Pas toujours dans la bonne direction...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Les démissions de certaines ministres ont remis à la une des médias l’expression faire un pas de côté. Qu’il résulte d’un geste «spontané» ou d’une invitation plus ou moins pressante, ce «pas de côté» signifie la renonciation à un mandat ou à une fonction.

Cette expression n’est ni récente, ni spécifique à la Belgique. Mais en France, la personne qui fait un pas de côté prend des distances avec une situation donnée pour mieux atteindre l’objectif fixé. Cette connotation positive ne se retrouve pas dans l’emploi belge, où le «pas de côté» est ressenti comme un échec ou une sanction.

Faire un pas de côté, cela n’a pas bonne presse en Belgique. Ailleurs, on voit plutôt dans cet écart une manière d’emprunter le bon chemin...

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs