Accueil Économie Entreprises

Comment les cantines d’entreprises tentent de survivre au covid

Sodexo, Compass, Aramark… les géants de la restauration collective restent lourdement accablés par le télétravail. Mais ils tentent de s’adapter à l’ère post-corona en allant jusqu’à nourrir les employés à la maison.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 7 min

La catastrophe. Il n’y a guère d’autre mot pour qualifier la situation dans laquelle se trouvent les sociétés spécialisées dans la restauration d’entreprises depuis la pandémie. Et pour cause : dès la première vague de covid, le télétravail s’est imposé comme la norme pour la majorité des acteurs économiques actifs dans les services. Banques, opérateurs télécoms, consultants, etc., ils ont mis en pause leur contrat – ou les ont tout bonnement annulés – avec les géants de la restauration collective que sont Sodexo, Compass, Aramark et autre ISS. Avec, à la clé, des pertes de chiffres d’affaires dramatiquement inédites.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs