Accueil Société

Coronavirus: les vaccins restent performants, surtout contre les formes graves de l’infection

Plusieurs études ont fait état d’une diminution de la protection induite par les vaccins au fil du temps. Mais ils restent aptes à prémunir des formes sévères du covid. Les données en vie réelle le confirment : les vaccinés ont moins de risque d’être hospitalisés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Plus contagieux et plus virulent, comme vient de le montrer une récente étude, le variant delta serait aussi un peu plus résistant aux vaccins actuels. Même si on observe des variations du degré de protection fourni par les vaccins en fonction des technologies utilisées (les vaccins à ARN messager semblent un peu plus performants que ceux à adénovirus), ceux-ci restent toutefois efficaces à plus de deux tiers et, surtout, ils protègent contre le risque de forme grave de covid. Selon des données provenant des organismes de santé américains, 90 % des hospitalisations ou des décès surviennent parmi des patients qui ne sont pas complètement vaccinés. En Belgique, seules 2,5 % des personnes hospitalisées depuis janvier 2021 avaient été doublement vaccinées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Peeters PCR, lundi 6 septembre 2021, 12:36

    Voici les données officielles israéliennes du mois d'août, qui pendant ce mois ont commencé la 3ème injection ! Comme la France ne publie pas ces données, mais se contente de dire aux médias que 90% des hospitalisations sont des non-vaccinés, comparons avec un pays qui publie lui ces données ! En sachant que le taux de vaccination en Israël est de 63,63% contre 66,97% en France et 71% pour la Belgique Il y a eu 607 décès en août 2021. Décès par statut vaccinal : Non vacciné-> 218 (35,9 %) 1 dose-> 14 (2.3 %) 1+2-> 313 (51,6 %) 1+2+3-> 62 (10,2 %) 579 des décès (95,4 %)-> 60 ans et plus https://datadashboard.health.gov.il/COVID-19/general

  • Posté par RENARD Michaël, lundi 6 septembre 2021, 8:03

    "Et puis, on observe aussi souvent que les vaccinés ont tendance à observer des comportements plus prudents et à respecter les gestes barrières, ce qui joue aussi." Je ne sais pas d'où il sort cette affirmation. J'ai plus l'impression que c'est le contraire. Il suffit de voir le comportement dans des manifestations, des concerts et autres, voir même sur des marchés.

  • Posté par Mathy Arthur, lundi 30 août 2021, 9:08

    Les journalistes du Soir devraient se relire entr'eux ; Dans un autre article de cette même édition (https://plus.lesoir.be/391925/article/2021-08-30/le-vrai-ou-faux-un-tiers-des-patients-covid-hospitalises-sont-ils-vaccines), il est dit que ce chiffre de 2.5% de vaccinés parmi les contaminés...ne veut rien dire !!!!!..................................

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 1 septembre 2021, 13:17

    Très bien VU, monsieur Mathy ! Seriez-vous le seul ? Non seulement certains articles peuvent se contredire ... mais parfois le MÊME journaliste arrive a se contredire dans le même article qu'il publie (Mr Counasse, pour ne pas le citer). Notre rubrique est vraiment un "parent pauvre" du Soir ; il n'y a pas la "patte" d'un Rédac Chef pour corriger les contradictions ni le "coup de crosse" d'un modérateur pour expurger les "Fake news" qui pullulent sous la plume des anonymes qui se moquent du public ... au point même de changer de pseudo en toute impunité (RC ou PCR Peeters, p. ex.). Déplorable...

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 30 août 2021, 10:40

    Vous avez vraiment lu les deux articles, M. Mathy? Dans celui-ci, on fait référence à des études; dans celui de M. Counasse, on ne parle pas d'études, mais de l'absence de données quotidiennes dans les chiffres récoltés par Sciensano, et donc l'impossibilité de recouper la proportion contaminés/ vaccinés.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs