Accueil Sports Cyclisme Route

Remco Evenepoel: «Je ne revendique pas une sélection automatique pour les Mondiaux»

21 ans, 21 victoires : Remco Evenepoel affole les compteurs. Depuis son retour de Tokyo, le Brabançon a remporté toutes les courses où il a posé un dossard.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En 2020, il avait ainsi enchaîné San Juan et Algarve au printemps avant l’interruption, et il avait repris avec autant de victoires aux Tours de Burgos et de Pologne, avant d’être arrêté par sa chute en Lombardie. Il serait imprudent de prétendre que le jeune prodige de Deceuninck-Quick Step a retrouvé sa forme optimale, dans un contexte sportif où l’opposition n’est pas la plus forte, mais au train où le gaillard reprend du poil de la bête, on peut raisonnablement imaginer une deuxième partie de saison au sommet, à commencer par le Tour du Benelux cette semaine, puis les championnats d’Europe où il se frottera à un certain Pogacar.

Remco, on ne vous arrête plus ! Cette victoire à Bruxelles a-t-elle la même saveur que celle d’Overijse ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Remco Evenepoel frappe fort en Norvège

Le Brabançon s’est adjugé l’étape-reine avec panache et autorité pour enfoncer le clou au classement général qu’il domine désormais avec 46 secondes d’avance sur l’Australien Jay Vine.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs