Accueil Belgique Politique

MR: Denis Ducarme déménage à Charleroi pour affronter Paul Magnette

Le député MR et ex-candidat à la présidentielle face à Georges-Louis Bouchez annonce son arrivée dans la métropole carolo.

Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

Ce n’est pas une surprise : depuis quelques mois, on savait que Denis Ducarme envisageait de déménager à Charleroi, voire s’y préparait. C’est désormais officiel : dans Sudpresse ce week-end, le député MR et ex-candidat à la présidentielle face à Georges-Louis Bouchez annonce son arrivée dans la métropole carolo. Avec trois angles d’attaque prioritaires : les indépendants, la sécurité et le social. Le ministre des Indépendants dans le gouvernement fédéral précédent explique en avoir beaucoup discuté avec les bleus de la région, comme Nicolas Tzanetatos, Caroline Taquin, Olivier Chastel ou Thomas Salden. Et avoir « pu convaincre sa compagne de franchir le pas ». Le couple s’installera dans la ville basse en octobre.

Et l’idée est manifestement aussi d’oser l’affrontement direct avec le bourgmestre de Charleroi et président du PS, Paul Magnette, peut-être sur le mode de la rivalité ouverte qui a opposé Bouchez et Elio Di Rupo à Mons. « Pour les électeurs à Charleroi, le scrutin ne peut pas se limiter à un choix entre le PTB et le PS, accompagné de ses petits satellites que sont à l’heure actuelle Ecolo et le CDH. Charleroi n’appartient pas à Paul Magnette et nous allons reconstruire une alternative », explique en effet Denis Ducarme. Qui ajoute : « Les socialistes gèrent cette ville depuis des décennies et le bilan social, justement, demeure catastrophique. Le taux d’emploi est au-dessous de la moyenne wallonne, le taux de chômage au-dessus. L’espérance de vie y est plus courte qu’ailleurs… Les recettes PS ne fonctionnent pas, cela se voit aussi à Mons ou à Liège. » Le libéral dénonce encore les problèmes de sécurité et le « manque d’intérêt du pouvoir en place pour les indépendants ». Et conclut : « Paul Magnette déteste le libéralisme, et donc le MR. (…) Si les Carolos veulent une alternative à la dépendance proposée par le PS, nous sommes là. »

Voilà qui rejoint les propos de son président de parti, qui justifie ainsi le déménagement de Denis Ducarme à Charleroi : « Il s’agit d’un des premiers paramètres du renforcement du MR dans les grandes villes. J’ai toute confiance en lui pour déployer une ligne claire face aux recettes du PS qui ne fonctionnent pas. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par Dechamps Pascal , mercredi 1 septembre 2021, 23:47

    Il faudrait résolument baisser l'âge de la pension obligatoire. ;-))

  • Posté par Leman Bernard, mercredi 1 septembre 2021, 22:10

    Ego surdimensionné, aucune volonté de travailler pour le peuple, intérêt personnel avant tout, etc.... un vrai politicien belge quoi......un beau boulot planqué sans aucun risque, payé grassement, avidité du pouvoir et la bave coulant des lèvres depuis qu'il a raté son coup et que la bêtise crasse de son chef de file Mr Bouchez lui a fait raté le poste en vue.....depuis, il tourne comme un lion en cage et donc son prochain boulot....affronté un autre politicien....... au service du peuple disions nous ???? Ouarffffff

  • Posté par Coets Jean-jacques, mercredi 1 septembre 2021, 11:11

    Ducarme est au charisme, ce que la fanfare militaire est à la musique.... Il fait de la politique au bazooka, pratique l'insulte, la menace, l'intimidation avec tous ceux qui ne sont pas d'accord avec lui, le contredisent, le regardent de travers, lui suggèrent de se calmer un peu ou de parler poliment ! Il faudra donc envisager un exil massif de Carolos vers d'autres contrées.... Faudrait-il songer à un pont aérien ?

  • Posté par Lambert A., mercredi 1 septembre 2021, 12:50

    Tout-à-fait vrai.

  • Posté par Mauricette Mathieu, mercredi 1 septembre 2021, 8:21

    zorro va arriver!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une