Accueil Société Enseignement

Bruxelles: comment vacciner parents, élèves et professeurs

Afin de rendre cette rentrée scolaire moins dangereuse d’un point de vue sanitaire, la ministre de l’Enseignement Caroline Désir veut booster la vaccination auprès des étudiants. La médecine scolaire vaccinera directement au sein des écoles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Masque pour tous, en toutes circonstances à l’intérieur des écoles bruxelloises… Masque facultatif dès qu’on est assis en classe en Wallonie et en Flandre… Pour la première fois depuis le début de la crise covid, les ministres de l’Enseignement ont pris des mesures différenciées entre la capitale et le reste du pays. Caroline Désir revient sur cette situation. Et la manière d’en sortir.

Cette différence Bruxelles-Wallonie, c’est préoccupant non ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

39 Commentaires

  • Posté par André MASSIN, lundi 30 août 2021, 18:52

    @ Monsieur Smyers JP (pour éviter les susceptibilités piquées à vif). Je viens de parcourir rapidement l'article évoqué dans l'une de vos réponses. Lorsque j'ai vu LCI, j'avais déjà un doute sur le contenu. Ce doute s'est largement confirmé à la lecture. Que cela vous plaise ou non, le(s) vaccin(s) anticovid et subsidiairement les "machins" à ARN messager que l'on place abusivement dans la même catégorie sont toujours considérés comme des dispositifs (pas traitement) expérimentaux. Et personne ne nie cela. Lorsque vous entendez les autorités évoquer la possibilité de les imposer à certaines catégories professionnelles (avec sanctions à la clé en cas de refus), nous sommes bel et bien dans un des cas évoqués par le code de Nuremberg (que vous ne retrouverez pas en tant que tel dans le droit belge mais bien sous forme d'inserts dans différents textes à portée juridique pour que la "loi" (terme générique non réducteur) belge colle au contenu et à l'esprit du texte signé. Par contre, j'admire la vitesse record avec laquelle vous avez parcouru l'ensemble de la "loi Belge" (toujours même appellation générique) pour être aussi affirmatif... Juste une indication : allez lire du côté du code pénal, vous devriez y retrouver ce que vous cherchiez. Et puisque nous en sommes à évoquer l'esprit de ce code, trouvez vous sérieusement que les patients donnent un accord formel et éclairé avant l'injection ? Si vous avez été vacciné (ce qui semble être votre credo), je doute que vous ayez signé quoi que ce soit avant l'injection et le simple fait de céder à une campagne de propagande et de vous présenter dans un centre de vaccination de votre "plein gré" ne constitue pas un consentement éclairé au sens juridique du terme. Quand bien même la volonté d'informer aurait été présente (ce qui n'était pas le cas), les effets secondaires ne sont apparus qu'après le début des campagnes de vaccination ; preuve s'il en fallait encore une, qu'il s'agit bien de traitement expérimental non encore maîtrisé. Et de là, retour au code de Nuremberg. Sans vouloir faire preuve de mauvais esprit, les nazis aussi étaient intimement convaincus de faire progresser la science et de concourir au bien être de l'humanité avec la seule restriction qu'ils limitaient cette humanité aux aryens supérieurs, les "untermesch" étant assimilés à des primates. Donc, de leur point de vue, ils ne faisaient rien de mal... Ce ne fut pas heureusement pas l'avis des juges. Aujourd'hui, on voit des médecins s'abstenir volontairement de prescrire ou simplement d'évoquer des traitements efficaces simplement parce qu'on les a officiellement menacés de sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation s'ils ne suivent pas "la voix de son maître". Peut-on encore parler de consentement éclairé lorsque le système met tout en oeuvre pour faire taire et étouffer dans l'oeuf tout ce qui diverge de l'opinion officielle ? Et pour votre part, ferez vous confiance à un médecin qui choisit les consignes plutôt que son expérience professionnelle et son talent en matière de diagnostic et de soins ? Si c'est le cas, vous devez être bienheureux et tant mieux pour vous mais acceptez sans les juger que d'autres continuent de s'interroger.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 31 août 2021, 15:07

    Contrairement à ce que je disais dans mon dernier message (un tantinet ironique, je l'admet), vous êtes bien un adepte de la désinformation, et vous ne connaissez rien au droit. Avec le reste de votre logorrhée, je vous laisse tout loisir de vous interroger, en effet.

  • Posté par André MASSIN, lundi 30 août 2021, 14:43

    @ Smyers JP : après le "gnagnagni et gnagnagna" adressé à d'autres, vous comprendrez que je fasse peu de cas de votre opinion. Vous êtes libre de penser et de dire ce que vous voulez. Pour juger, il faut un autre bagage et des arguments. Quant à mes prétendus amalgames et à l'élégance de mon propos, parfois il faut savoir appeler un chat "un chat" mais c'est un concept qui vous échappe à l'évidence ; parmi d'autres... Restez donc à "gnagnagna" et à votre morale bobo. Bon vent pour votre 42ème dose de vaccin si vous avez toutefois survécu aux 41 précédentes !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 30 août 2021, 15:48

    Enfin, pour compléter votre information, et après avoir bien cherché, je n'ai trouvé nulle trace du "Code de Nuremberg" dans la loi belge, ni dans la législation internationale qui s'impose à la Belgique. Mais comme je ne peux vous soupçonner de faire de la désinformation, M. Massin, je veux bien admettre que vous êtes de bonne foi.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 30 août 2021, 15:35

    Comme je ne doute ni de votre intelligence, M. Massin, ni de votre volonté d'être éclairé, je vous envoie un lien qui commente la référence au code de Nuremberg https://www.lci.fr/sante/peut-on-legitimement-invoquer-le-code-de-nuremberg-pour-s-opposer-au-vaccin-contre-le-covid-2175536.html

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs