Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

GP de Belgique: la météo et l’argent ont tout gâché

Noyé par des pluies diluviennes, le GP de Belgique a offert un spectacle désastreux à un public admirable d’abnégation. Quatre tours derrière une voiture de sécurité sont venus ponctuer près de 4 heures d’une inqualifiable attente.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

Visitwallonia.be qu’ils disaient, au long du circuit ! Pas sûr que la Région wallonne avait rêvé d’une telle contre-publicité en marge du GP de Belgique qu’elle soutient depuis des années en offrant au pays une incomparable vitrine sur le monde. Les nombreuses averses qui ont rythmé la fin d’une semaine pourtant entamée sous le soleil auront atteint des sommets d’intensité au plus mauvais moment : dimanche après-midi, alors que la 66e édition d’une des épreuves les plus mythiques du calendrier planétaire présentait une alléchante affiche – enfin une pole pour Verstappen à Spa, devant l’étonnant Russell et le grand rival Hamilton – et renouait avec un nombreux public – 75.000 personnes annoncées – qui avait tellement manqué l’an dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par D Marc, lundi 30 août 2021, 12:23

    "une des épreuves les plus mythiques du calendrier planétaire" ... quand Le Soir utilise le langage d'un journal français ...

  • Posté par L P, lundi 30 août 2021, 10:59

    apres...passer 4 h devant la TV a ecouter un animateur de la RTBF qui continue a dire que Verstapen est a moitie Belge et donc que c'est son grand prix, et qui bine sur n'ose dire mot sur ce qui se trame alors qu'il le sait tres bien, pour ne pas ensuite deplaire a certaines personnes....la aussi...quelle image du journalisme sportif...

  • Posté par Bernard Philippe, lundi 30 août 2021, 10:09

    Les riches ne veulent rien changer au déréglement climatique, alors qu'ils en ont le pouvoir. Les riches dans leurs superbes voitures sont victimes du déréglement climatique. Sinon, jusqu'ici, tout va bien...

  • Posté par Georis Olivier, lundi 30 août 2021, 12:07

    Quelques éléments intéressant dans votre analyse. Nous pourrions faire l'hypothèse que , qui que nous soyons, nous suivons des modèles, des références (pour d'aucuns Martin Luther King, ....... pour d'autres Kim Kardashian). Et je me posais en effet la question: mais que se passerait-il si ces "modèles" s'engageaient pleinement pour la lutte contre le changement climatique? Quid si au lieu d'alimenter leurs feed Instagram et autres avec leur énième sac Gucci, pompes Prada ou photo convenue en bikini sur un plage de sable blanc ils profitaient de leur notoriété pour influer positivement (j'entend par là dans la direction favorable à la lutte contre le réchauffement climatique) leurs followers......... Mais je rêve là.

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, lundi 30 août 2021, 11:51

    Oui, avec de l'argent, des milliards, des trillions, on va arreter la pluie et faire de la Wallonie le sud de l'Espagne. C,a pourrait s'appeller le Plan Sunny Wallonia. Je suis sur que DiRupescu est preneur.

Plus de commentaires

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs