Accueil Jeux paralympiques

Nouveau coup de maître des organisateurs des Jeux Paralympiques, qui ont réussi à exfiltrer deux athlètes d’Afghanistan

L’exfiltration réussie de deux athlètes afghans confirme leur réactivité aux aléas diplomatiques. Elle tombe aussi à point nommé pour les autorités nippones.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les organisateurs des Jeux de Tokyo ont beau être souvent critiqués, force est de constater qu’ils font

preuve de réactivité et d’à-propos quand ils doivent gérer au débotté des imprévus d’ordre politique ou

diplomatique. On le vit début août, quand ils réussirent à déjouer la tentative de rapatriement, contre son

gré, de la sprinteuse biélorusse Krystsina Tsimanouskaya dans son pays. Et on le vit encore ce week-end,

qui a été marqué par l’arrivée au Japon de deux athlètes spectaculairement exfiltrés d’Afghanistan.

Hossain Rasouli et Zakia Khudadadi pourront donc, cette semaine, concourir aux épreuves de saut en

longueur et de taekwondo, respectivement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux paralympiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs