Accueil Culture Arts plastiques

Speedy Graphito : « Un artiste ne doit jamais se demander ce qu’il a le droit de faire »

Speedy Graphito expose ses toiles héroïques et ses détournements artistiques au Sablon.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Artiste majeur de la scène européenne du street art, Speedy Graphito s’est fait connaître en bombant d’étranges petits personnages sur les murs de Paris dans les années 1980. Son imagerie est imprégnée de bande dessinée, de comics, de dessins animés, de mangas, de publicités… Son oeil détourne la symbolique des figures universelles de l’art populaire comme Mickey et Minnie, Tom et Jerry, Astérix et Obélix, Pif et Hercule, Popeye et Olive, Homer et Marge Simpson… Speedy Graphito libère les héros des cases pour les confronter à Miro, Magritte, Picasso, Matisse ou Warhol et abolir les frontières entre les arts. D’une inventivité colorée et rayonnante de bonne humeur, ses œuvres sont habitées par l’envie de surprendre. Son Mickey costumé en Captain Spray à l’acrylique s’est vendu 37.700 euros chez Artcurial en 2010 : un record du monde pour une œuvre de street art.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs