Accueil Opinions

Joe Biden, le nouveau Jimmy Carter?

Au milieu de la chienlit afghane, le président Biden doit essuyer des reproches de faiblesse et d’inefficacité, comme Carter lors de la crise des otages de Téhéran.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 4 min

Joe Biden est-il en train de vivre son « moment Jimmy Carter » ? C’est le New York Post qui, le premier, a lancé le concept. « L’abandon totalement nauséabond et inutile de l’Afghanistan à son sort rappelle une humiliation similaire de la part des radicaux islamistes lors de l’administration Jimmy Carter », écrivait le tabloïd populaire et conservateur le 15 août, alors que les talibans s’apprêtaient à prendre Kaboul.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, mercredi 1 septembre 2021, 17:57

    Les époques ont changé. Même s'il restent des républicains pour condamner Biden, beaucoup ont compris que Trump les avait trompés. La vice-présidente démocrate attend le bon moment pour sortir dans l'arène. Par ailleurs, Biden a l'appui de tous les pays de L'OTAN.

  • Posté par lambert viviane, mercredi 1 septembre 2021, 17:57

    Les époques ont changé. Même s'il restent des républicains pour condamner Biden, beaucoup ont compris que Trump les avait trompés. La vice-présidente démocrate attend le bon moment pour sortir dans l'arène. Par ailleurs, Biden a l'appui de tous les pays de L'OTAN.

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 1 septembre 2021, 21:02

    Kamala Harris... une opportuniste que tout le monde déteste déjà. Beaucoup pensent que Biden l'a poussée à la vice-présidence pour s'en servir comme paravent anti "impeachment". Quant aux pays de l'OTAN, ils aiment Biden surtout parce qu'il oublie qu'ils ne paient pas leur quote-parts contractuelles au budget d'ensemble.

  • Posté par Naeije Robert, mardi 31 août 2021, 13:29

    Poser la question est y répondre. avec pour Biden un "zeste" de malhonnêteté (il dut doubler sa dernière année à l'Université de Syracuse pour avoir commis un plagiat dans une dissertation, il dut se retirer de la présidentielle de 1987 pour avoir plagié un discours) et d'inadéquation (il regarda sa montre durant l'hommage aux 13 soldats victimes de l'attentat de Kaboul) pour ne pas parler des conflits d'intérêts avec les activités commerciales de son fils Hunter.

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs