Accueil Société

Utilisé contre le coronavirus, le tocilizumab est victime d’une pénurie

Sa recommandation par l’OMS en juillet dernier a fait exploser la demande pour cet anticorps monoclonal dont la disponibilité sera limitée jusqu’à fin 2021.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

Au rayon des traitements contre le covid, seule la dexaméthasone, un corticoïde de la même famille que le Médrol, a démontré son utilité en freinant l’emballement inflammatoire qui survient dans une deuxième phase de la maladie. À l’origine de la découverte de cette molécule, l’essai clinique « Recovery » de l’université d’Oxford a conclu récemment à une certaine efficacité du tocilizumab, un anticorps monoclonal qui bloque la protéine qui sert de récepteur à l’interleukine-6 (IL6), une citokyne à l’origine des tempêtes inflammatoires dont sont victimes bon nombre de patients atteints de formes graves du covid mais aussi d’autres patients atteints de maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde. Publié dans The Lancet en mai 2021, l’essai « Recovery » montre qu’utilisé en complément de la dexaméthasone, le tocilizumab réduit les risques de mortalité et d’intubation.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs