Accueil Belgique

Tourisme: un été catastrophique dans les hôtels

Les taux d’occupation des hôtels sont très bas : 25 % en juillet, 30 % en août. Et aucune embellie ne se dessine pour septembre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Pour les examens KU Leuven, c’est par là. Attention, travaux en cours. Le Bedford Hotel & Congress Centre se recycle et se réinvente comme il peut. « Outre l’université, on a aussi reçu des demandes d’auto-école ou de copropriétés pour leur AG », explique Guerric Quatacker, le manager « du plus gros hôtel indépendant de Bruxelles ». Trois étoiles accrochées, dans les années cinquante, rue du Midi, non loin de la place Rouppe, aujourd’hui gérées par la troisième génération ; 310 chambres avant le covid, 160 pour l’instant. Pas de file à la réception… « On est à un taux d’occupation de 10 à 15 %… d’un demi-hôtel », confirme le jeune patron. Un brin plus optimiste à la fin de l’été qu’au début. « En juin, notre situation était vraiment devenue critique. Pour la première fois de notre histoire, on a dû emprunter de l’argent, on a eu beaucoup de chance que les banques aient accepté. Et, heureusement, juillet et août nous sauvent un tout petit peu. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs