Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Thierry Henry, jamais deux sans trois

Si on pressentait que l’histoire entre Thierry Henry et la Belgique de Roberto Martinez n’était pas terminée, le retour du Français dès le rassemblement de septembre a pris tout le monde de court.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Lundi, la Fédération belge de football a annoncé le retour de Thierry Henry dans le staff de Roberto Martinez. C’est la troisième fois que l’UB sort un tel communiqué. Le Français s’était proposé comme assistant lors de l’arrivée du Catalan à la tête de la sélection belge et était resté dans le giron des Diables jusqu’à la fin de la Coupe du monde 2018. En mai de cette année, et à la demande « express » de Martinez, il avait débarqué au début de la préparation pour l’Euro jusqu’à l’élimination contre l’Italie.

Son avenir sur le banc de touche des Diables s’était alors posé mais l’ancien joueur d’Arsenal et de Barcelone privilégiait une nouvelle opportunité comme T1 après son échec à Monaco et sa fin d’aventure prématurée à Montréal pour raisons familiales. Sans opportunité concrète ou de projet le séduisant comme coach principal, Thierry Henry revient donc en Belgique et ce, jusqu’à la Coupe du monde au Qatar.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs