Accueil Société

Crèches, écoles: de nouvelles règles en matière de quarantaine

Certains changements ont été apportés pour le suivi des contacts dans l’enseignement ou la garde d’enfants.

Temps de lecture: 3 min

Si un enfant dans une crèche, une école maternelle ou primaire est positif au Covid-19, ses autres camarades de classe ainsi que l’enseignant sont considérés comme des contacts à faibles risques. Cependant, en cas d’infections multiples au sein d’une classe, il pourrait être nécessaire de mettre l’entièreté de celle-ci en quarantaine. C’est ce que révèlent lundi soir les nouvelles directives de l’institut de santé publique Sciensano.

À lire aussi Coronavirus: pourquoi on est encore loin d’en avoir fini avec le masque

Certains changements ont été apportés pour le suivi des contacts dans l’enseignement ou la garde d’enfants. « Si un enfant dans une crèche, une école maternelle ou secondaire a le Covid-19, les autres enfants de la classe ainsi que l’enseignant sont considérés comme des contacts à faibles risques. Ces derniers ne doivent être testés que s’ils présentent des symptômes et ne doivent pas être mis en quarantaine. Ils peuvent donc poursuivre leur scolarité et leurs autres activités. Cependant, ils doivent éviter tout contact avec les personnes qui présentent un risque élevé de développer le Covid-19, comme les grands-parents », indique le rapport.

À lire aussi Bruxelles: comment vacciner parents, élèves et professeurs

En cas de plusieurs infections au sein de la classe, ou si le test d’un enseignant est positif, il peut être nécessaire de mettre toute la classe en quarantaine. « Dans ces cas, le centre psycho-médico-social a pour mission d’évaluer le risque », explique Ria Vandenreyt de l’agence flamande de santé « zorg en gezondheid ». « Le centre évalue le risque d’infection de la personne positive et décide ensuite si la classe doit être mise en quarantaine ou non. Chaque contact à haut risque doit alors être testé ».

Quid si l’enseignant est positif ?

Par ailleurs, si l’enseignant est testé positif au Covid-19, les élèves de sa classe habituelle seront généralement considérés comme des contacts à haut risque. « En effet, l’enseignant se promène en classe, il ne peut pas toujours garder ses distances et puis le port du masque est assoupli dans les écoles primaires. Par contre, si une analyse détaillée des risques se révèle possible, seuls les enfants ayant subi une exposition de plus de 15 minutes à une distance inférieure à 1,5 mètre seront considérés comme des contacts à haut risque », ajoute Sciensano.

L’institut a précisé lundi soir que les personnes entièrement vaccinées étaient dans la plupart des cas exemptées de quarantaine après un premier test négatif. « Toutefois, un test négatif précoce n’exclut pas que la personne ait été infectée et se trouve en période d’incubation. C’est pourquoi, dorénavant, le premier test devra être complété par un second test, 7 jours après le dernier contact à risque », ponctue Sciensano.

>> Congés scolaires 2021-2022 : voici le calendrier complet

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Ask Just, lundi 30 août 2021, 22:00

    C'est bien, quelques règles mais sans hystérie. On est aligné sur les recommandations de l'OMS. Souhaitons une année scolaire la plus normale possible à tous les enfants de Belgique

Sur le même sujet

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko