Accueil Société

Le nombre d’accidentés graves et de morts en baisse de 25% à Bruxelles depuis la zone 30

Passer de 50 km/h à 30 km/h a aussi permis de réduire de moitié les nuisances sonores dues au trafic routier.

Temps de lecture: 2 min

Le 1er janvier dernier, la capitale généralisait une vitesse limitée à 30 km/h sur son réseau routier, sauf exceptions. Une mesure qui a permis de réduire d’un quart le nombre de blessés graves et de morts sur les routes bruxelloises, s’est réjouie mardi Bruxelles Mobilité dans un bilan portant sur les six premiers mois d’application de la Ville 30. Les nuisances sonores dues au trafic ont également diminué.

La sécurité routière à Bruxelles s’est améliorée, avec une baisse de près de 20 % des accidents au premier semestre par rapport à la moyenne établie pour les années 2016 à 2020. Ainsi, Bruxelles Mobilité a recensé 1.550 accidents durant les six premiers mois de 2021, contre 1.826 en moyenne les cinq dernières années. Cette diminution est même d’environ 25 % pour ce qui est du nombre combiné des blessés graves et des décès. Au premier semestre, quatre personnes sont décédées (contre 6,8 en moyenne entre 2016 et 2020) et 61 ont été grièvement blessées (contre 81) sur les routes de la capitale. Si l’on compare ces chiffres avec ceux de l’année dernière, marquée par le confinement dû au coronavirus, le nombre de victimes graves a été plus élevé (10 morts et 70 blessés) à la même période en 2020.

Seul le nombre de cyclistes blessés a augmenté (543 au premier semestre 2021, contre 389 en moyenne ces cinq dernières années). Cette hausse est toutefois à mettre en perspective avec « l’explosion du nombre de nouveaux cyclistes ces deux dernières années à Bruxelles », estime Bruxelles Mobilité.

Passer de 50 km/h à 30 km/h a aussi permis de réduire de moitié les nuisances sonores dues au trafic routier, soit entre 2,5 et 3.9 dB(A) selon le type de revêtement, note l’organisme.

« Le bruit, majoritairement lié au transport routier, a un impact important sur notre santé », a commenté le ministre régional de l’Environnement, Alain Maron, cité dans le communiqué. « Apaiser le trafic est un élément-clé pour améliorer la qualité de vie des habitants et la zone 30 est un important levier pour y arriver. »

À lire aussi Tourisme en Wallonie: 2021 n’a pas été un si mauvais cru

S’il s’agit encore d’une évaluation intermédiaire, « au cours d’une période particulière », « la Ville 30 porte ses fruits, on commence à le voir », s’est félicitée la ministre bruxelloise de la Mobilité et de la Sécurité routière, Elke Van den Brandt, qui précise qu’« il y aura encore beaucoup de travail dans les prochains mois et années ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 1 septembre 2021, 20:18

    Mais le confinement n y est pour rien, non non,pfff

  • Posté par NICODEME CLAUDE, mardi 31 août 2021, 19:37

    J'imagine qu'en comparant 2021 à 2020 (ce qu'on fait normalement: comparer d'une année à l'autre), la conclusion aurait été que l'instauration de la zone 30 est une cata.. Ils ont donc du étendre la référence de comparaison à la moyenne des 5 dernières années. Car en fait la diminution des accident est une simple conséquence de la diminution de la circulation du au covid et au Working From Home et qu'en 2020 il y avait peut-être encore moins d'accidents car la "vie" reprend tout doucement en 2021 avec une circulation un peu plus dense mais encore très loin de ce qu'elle était avant covid.

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 1 septembre 2021, 7:59

    @ Massacry. C'est sur qu'un tableau aurait été plus compréhensible que ces phrases qui mélangent % et chiffres absolus et qui comparent des périodes qu'on espère comparables, une fois dans un sens et une fois dans l'autre. Bref, ... Mais le véritable objectif de cette communication, c'est de faire la promotion de la ministre en charge de cette question... Il est hélas plus qu'évident que les biais qui affectent cette étude ne sont nulle part évoqués. Comme le point de vue de ceux qui ne partagent pas l'enthousiasme officiel.

  • Posté par massacry olivier, mardi 31 août 2021, 21:21

    Le but de cette communication était de faire un bilan après les 6 premiers de la zone 30,< une évaluation intermédiaire>, et donc cela n'aurait aucun sens de prendre une année complété...Encore faut-il lire l'article avant de critiquer. Ainsi vous auriez pu soulignez que non le nombre d'accident n'a pas diminué, 1550 pour ces 6 mois contre 1826 en moyenne annuelle, et moi qui vous croyait champion avec le chiffres. A moins que ce soit le français qui vous gène. Car à lire l'article se sont le nombre de victimes qui ont diminué, spécialement les cas graves. Mieux concernant ces derniers ils étaient supérieur de 10% pendant les six premiers mois de l'année dernière, période de semi-confinement et de télé-travail. Autant d'incompréhension pour un article somme tout pas si long, illustre à quel point votre partis pris vous fait comprendre les choses de travers. Je n'ose imaginer ce qu'il peut en être pour d'autres sujets...

  • Posté par Peeters PCR, mardi 31 août 2021, 16:13

    Bruxelles Mobilité a recensé 1.550 accidents durant les six premiers mois de 2021, contre 1.826 en moyenne les cinq dernières années. Et le covid-20-21 y est pour quelque chose non?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko