Participez à l’incroyable « seconde vie » des électros

Pourquoi nos frigos et lave-linges n’auraient-ils pas droit à une deuxième chance ? Avec l’appui de son réseau de partenaires, Recupel favorise la réutilisation des anciens appareils. Collectés, triés, revalorisés et remis sur le marché de la seconde main, ils peuvent faire plaisir à une autre famille !

Chaque année, le jour du dépassement rappelle que la Terre est exsangue. Nous utilisons bien plus de ressources naturelles que notre Planète n’est capable de régénérer… Voilà pourquoi Recupel s’investit dans la revalorisation de vos appareils : moins de « déchets » pour vous ; un geste écologique et solidaire ; et un coup de pouce pour soutenir l’économie circulaire, un modèle vertueux et tourné vers un avenir durable.

Pas si vieux

Jetez un œil dans votre maison : ce congélateur qui prend la poussière ou cette télé obsolète pourraient connaître une seconde jeunesse. Rien qu’en 2019, ce sont plus de 2000 tonnes d’appareils électr(on)iques qui ont obtenu une seconde vie, grâce au partenariat entre Recupel et de nombreux centres de réutilisation, tels que Trans'Form. Une structure d’insertion professionnelle du CPAS de Charleroi, dont l’activité consiste à collecter, réparer et remettre sur le marché vos anciens électros. « Aujourd’hui, le secteur de la revalorisation s’est professionnalisé et les structures se multiplient. Cela booste l’emploi et donne des ailes au marché de la seconde main », explique Vincent Donckers, Coordinateur du Pôle d’Économie sociale.

Un réseau vertueux

Vous ne savez pas quoi faire de vos anciens appareils ? Adressez-vous à l’un des centres de réutilisation, présents dans tout le pays. Ces structures sélectionnent les électros réparables dans les centres de tri. « Pour la collecte, nous collaborons aussi avec la Ressourcerie du Val de Sambre, qui passe gratuitement à domicile. Un tiers de nos appareils est remis en vente dans notre magasin. Les autres ? Une petite partie sert pour les pièces et le reste retourne dans le circuit de Recupel pour être recyclé en nouvelles matières premières. Une filière de la “seconde vie” cohérente et structurée, où chaque pièce est tracée du début à la fin », indique Vincent Donckers.

Seconde main rime avec qualité

Loin des clichés, le marché de l’occasion connaît un engouement sans précédent. Fruit du travail des entreprises de la réutilisation, dont l’action s’inscrit aussi dans l’économie sociale à travers la formation la création d’emplois. « En outre, le seconde main mérite ses lettres de noblesse, car la qualité est au rendez-vous. Les électros vendus dans notre magasin sont labellisés electroREV : ils subissent une batterie de tests et offrent une garantie d’un an. » En plus de la qualité, le marché de la seconde main affiche un excellent rapport qualité-prix, puisque les appareils revalorisés sont généralement vendus trois fois moins cher que le neuf !

42 millions d’appareils « dorment » dans les foyers belges. Chez vous aussi ? N’attendez pas qu’ils soient obsolètes pour en faire profiter un autre. Un seul geste, à la fois écologique et solidaire, grâce à l’action de Recupel et des centres de réutilisation : trouvez un point de collecte et participez au mouvement !

La Une Le fil info Partager
Sommaire