Accueil

Gail Minglana Martinez, la belle déracinée

L’Américaine de 41 ans a succombé à ses blessures. Son mari est toujours aux soins intensifs. Leurs quatre enfants, sévèrement brûlés, sont soignés dans un hôpital à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Derrière une liste de morts, il y a des souvenirs, des projets, des histoires qui se sont arrêtées net, parce que les victimes étaient au mauvais endroit au mauvais moment. Tout simplement. Parce que derrière une liste de morts, il y a surtout un déchirement, entre un énorme sentiment d’injustice, d’une part, et le poids de la fatalité, de l’autre. Pour tout cela, Le Soir et De Standaard se sont unis pour publier, ensemble, depuis le 22 avril, les portraits des victimes du 22 mars.

Elle a suivi son mari d’un bout à l’autre de la planète. Du Texas à l’Italie, de l’île de Guam, dans l’océan Pacifique, à la ville de Brunssum, aux Pays-Bas où ils vivaient depuis deux ans. Cette errance, c’est ce qu’elle a toujours connu. Portrait.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs