Accueil Monde France

Attentats de Paris: «On n’était peut-être pas suffisamment préparés»

À l’approche du procès des attentats du 13 novembre 2015, qui s’ouvrira dans une semaine à Paris, François Mollins, qui avait la lourde charge de coordonner l’enquête, nous a reçus dans son grand bureau de la Cour de cassation où il est désormais procureur général.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 7 min

François Molins se souvient qu’en 2015, les services de renseignements s’attendaient à quelque chose de très lourd. Mais personne n’avait imaginé autant d’attaques simultanées. « C’était dantesque », se souvient le procureur. Il se livre avec sincérité et pudeur sur les heures terribles de cette nuit où le terrorisme a frappé comme jamais la capitale française.

En 2015, vous étiez procureur de Paris depuis quatre ans. Vous aviez coordonné les enquêtes Merah, Charlie Hebdo, Hypercacher. Vous étiez un magistrat chevronné. Que ressentez-vous ce soir-là ? Qu’on entre dans une autre dimension ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par dams jean-marie, mardi 31 août 2021, 19:24

    Préparés ??? La meilleure ! Les cités quand elles exploseront il tombera également des nues ??

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs