Accueil Ma Santé

Les écrans, délétères pour les enfants avant l’âge de deux ans

Au quotidien, certains parents se servent des écrans pour occuper leurs enfants et se dégager du temps. Avant l’âge de deux ans, une exposition prolongée peut pourtant gravement nuire à leur développement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

À la terrasse d’un restaurant, à l’aéroport ou encore dans une salle d’attente, les smartphones et les tablettes sont aujourd’hui devenus les garants de la tranquillité de certains parents qui n’hésitent pas à exposer leurs enfants aux écrans. Quitte parfois carrément à glisser l’appareil dans le landau de jeunes bambins…

Une réalité que constatent malheureusement aussi les professionnels au sein des infrastructures hospitalières. « Ce sont des scènes que l’on observe de plus en plus fréquemment aussi au sein de l’hôpital. Ces écrans se transforment en un moyen d’occuper les enfants de parents surchargés, qui ne parviennent pas à tout gérer de front », constate le Dr Anthony Beuel, neuropsychologue à l’Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola (Huderf).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Jean Luc, vendredi 3 septembre 2021, 8:55

    Cet article minimise scandaleusement la dangerosité des écrans pour les enfants et ados ; ces saloperies sont totalement délétères, et leur apport éducatif égal à ZÉRO ; il suffit de lire "La fabrique du crétin digital" de Michel Desmurget" (docteur en neurosciences et directeur de recherche à l’Inserm).

  • Posté par Jaspers Marie, vendredi 3 septembre 2021, 19:15

    Je vous l'accorde : j'ai lu cet ouvrage de Michel Desmurget qui est "véritable bible" sur le sujet : tout ce qu'il dit est justifié scientifiquement.Il y a exactement 1082. références. J'ai envie de citer tous les passages percutants et tellement vrais de son ouvrage car il y démonte toutes les publicités frauduleuses des vendeurs d'écrans en tout genre et toutes les stupidités qui se propagent sur les réseaux sociaux mais pas seulement. Il a fait de nombreuses conférences sur Youtube, participé à de nombreux congrès, aussi retransmis sur Youtube.Il s'intéresse aux conséquences délétères des écrans depuis 2010.Un de ses premier ouvrage a été : "TV Lobotomie"! Je ne l'avais pas relaté ici car je pense que peu de lecteurs connaissent ne fut-ce que son nom.J'ai fait référence à Anne-Lise Ducanda car les médias français en ont beaucoup parlé juste avant le covid.

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 2 septembre 2021, 16:44

    MERCI LE SOIR pour la publication de cet article qui décrit de manière exhaustive les comportements que tous nous pouvons observer autour de nous. C'est un problème de santé publique comme l'a très bien argumenté le Docteur Anne-Lise Ducanda, médecin scolaire français. Elle crée une vaste campagne d'information en France.Pour ceux qui serait intéressés, il suffit d'aller sur Youtube et de taper : "Docteur Ducanda , les conséquences de l'utilisation des écrans". Mais quelle fraction de la population a lu cet article et parmi celle qui l'a lu, quelle fraction va réagir? Elle doit être faible tant nous sommes à observer ces comportements destructeurs pour les enfants qui en paieront chèrement les conséquences pendant toute leur vie.Pour les neuro-scientifiques, pendant les trois premières années de la vie, il y a un bouillonnement intense dans le cerveau : les connexions entre neurones se créent à une vitesse beaucoup plus grande que par la suite.Les écrans freinent ces créations à un âge où elles sont les plus intenses et cette période est irrécupérable : "Quand le train est passé, disent les scientifiques, il est passé"!

Aussi en Ma Santé

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs