Accusé de viols, Benjamin Mendy est maintenu en détention provisoire

@News
@News

La justice britannique a refusé mercredi une demande de libération sous contrôle judiciaire formulée par le défenseur international français de Manchester City Benjamin Mendy, 27 ans, accusé de quatre viols et une agression sexuelle.

Détenu à la prison HMP Altcourse, à Liverpool (nord-ouest), le footballeur n’était pas présent à l’audience, qui s’est tenue à huis clos devant un tribunal de Chester.

Benjamin Mendy avait été écroué et placé en détention provisoire vendredi. Son club, où il évolue depuis 2017, l’avait suspendu jeudi, quelques minutes avant l’annonce par la police de son renvoi devant la justice.

Une nouvelle audience est prévue le 10 septembre.

Benjamin Mendy est accusé de trois viols en octobre 2020 et d’un viol en août 2021, à son domicile de Prestbury, dans le Cheshire.

Il est aussi accusé d’agression sexuelle sur une femme, également à son domicile, au début du mois de janvier dernier.

Pour recruter Mendy, révélé à Marseille et passé une saison par Monaco, City avait déboursé 52 millions de livres (environ 60 millions d’euros), faisant à l’époque du jeune latéral gauche français le défenseur le plus cher de l’histoire.

Mais sa carrière a depuis été rythmée par les blessures, comme sa rupture des ligaments croisés en 2017, forçant Mendy à passer plus de temps à soigner ses genoux et des ennuis musculaires qu’à taper dans un ballon.

L’international français, champion du monde en 2018, avait aussi fait les délices des tabloïds à l’automne 2020 lors de la saisie de sa Lamborghini, d’une valeur de plus de 500.000 euros, qu’il conduisait sans permis ni assurance. Il avait plaidé coupable et été condamné à un peu plus de 1.000 euros d’amende.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Belga

    Par Jean-François Patte

    Football

    Comment les datas révolutionnent le football

  • Le héros du week-end, Sorinola, pourrait recevoir plus de temps de jeu.

    Par Vincent Miller

    Division 1A

    À l’Union, l’heure des remplaçants va sonner

  • Romeo Lavia of Manchester City in Manchester, UK on 4/9/2021. (Photo by Conor Molloy/News Images/Sipa USA) *** local caption *** 32909683

    Par Rocco Minelli

    Angleterre

    Roméo Lavia, le futur c’est déjà maintenant

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous