Accueil Société

Grève à la prison de Lantin: des familles impuissantes devant des détenus cloîtrés

Aux abords de la prison de Lantin, les proches des prisonniers tentent de communiquer avec eux. A défaut de parloir, ils hurlent des nouvelles vers les fenêtres du centre de détention.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 4 min

Il est 16 heures, en ce vendredi de long week-end ensoleillé, et les cris des détenus retentissent dans le quartier de Lantin. Mais ils ne sont pas les seuls à se faire entendre : « Papaaaa », hurlent trois petits gosses en direction des fenêtres du pénitencier, touché par un mouvement de grève de son personnel. Ils se sont postés sur des blocs de béton, ils sont sur la pointe des pieds, raccourcissant ainsi de quelques centimètres la longue distance qui les sépare de leur père. Le papa répond, d’une des fenêtres de la prison – il guettait visiblement leur venue. Le dialogue est difficile, la maman se fait porte-voix des gamins. Soudainement, un glacier passe sans s’arrêter, faisant résonner sa musique électronique jusqu’aux oreilles des détenus enfermés depuis 12 jours dans leurs cellules de moins de 10 m2, faute de gardiens pour les emmener au parloir. « Prenez une glace pour moi ! », lance le papa.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs