Un Afghan homosexuel piégé et supplicié par les talibans

AFGHANISTAN CRISIS

L’entrevue a tourné au cauchemar. Un Afghan homosexuel aurait été violé et battu en se rendant à un faux rendez-vous dont il pensait qu’il lui permettrait de quitter le pays, rapporte le média britannique ITV en contact avec une association canadienne, Rainbow Railroad, qui recense les personnes LGBT en Afghanistan.

En acceptant la rencontre, l’homme serait tombé dans une embuscade tendue par deux membres de l’organisation islamiste. Ils l’auraient alors supplicié, avant de réclamer qu’il donne le numéro de téléphone de son père, pour qu’ils l’informent que son fils était homosexuel. Selon les règles talibans, les relations entre personnes du même sexe sont passibles de la peine de mort.

Plusieurs associations LGBT ont alerté des risques encourrus par les homosexuels dans le pays.

Les organisations caritatives Rainbow Railroad et Stonewall ont aidé à mettre de nombreuses personnes LGBT en sécurité, en fournissant une liste des Afghans LGBT+ qui se trouvaient à proximité de l'aéroport de Kaboul afin qu’ils puissent être évacués du pays.

Kimahli Powell, directeur général de Rainbow Railroad, a expliqué à ITW que « tous les signes indiquent que les LGBT vont faire face à un réel danger dans les semaines et les mois à venir. Ces personnes craignent pour leur et que se passera-t-il si elles n’arrivent à s’échapper ? ».

L’organisme a déclaré avoir reçu plus de 200 demandes d'Afghans appartenant à la communauté LGBTQ+ tentant de s'échapper du pays. Selon lui, plusieurs craignent d’être dénoncés par leur famille. « Avec les talibans, nous craignons que les membres de la communauté soient pris pour cibles. Nous voyons déjà des rapports inquiétants selon lesquels les talibans recherchent des membres de la communauté LGBTQ, et un rapport fait état d'une personne qui aurait été tuée », a-t-il expliqué dans un entretien à Radio Canada.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous