Qualifiée pour le troisième tour de l’US Open, Elise Mertens respecte Jabeur, «mais pas trop…»

6-2, 6-2 pour Elise.
6-2, 6-2 pour Elise. - AFP

«  C’était heureusement bien meilleur de ma part aujourd’hui », souriait la nº1 belge. « Je suis contente de mon niveau, même si je peux encore mieux. Je reste une perfectionniste (elle rit). Mais me voilà déjà au 3e tour et je n’oublie pas ces six balles de match sauvées lundi… »

Vendredi, elle jouera pour une place en huitièmes de finale contre la Tunisienne Ons Jabeur (21e), une des joueuses en vue, ces derniers mois, surtout en tant que porte-drapeau du tennis nord-africain. « Je ne l’ai encore jamais affrontée, mais c’est une fille qui a vraiment une bonne main. Il va falloir que je me concentre sur mon tennis pour l’empêcher de prendre les commandes. J’ai beaucoup de respect pour l’exemple qu’elle donne aux jeunes joueuses de son pays, mais ça ne veut pas dire que je vais trop la respecter pour la laisser aller en huitième de finale à ma place ! »

Le 2e tour et le top 100 pour Greet Minnen !

Elise Mertens n’est pas encore la dernière carte belge dans cet US Open puisque, dans la nuit belge, Greet Minnen (104e), repêchée en tant que lucky loser, a créé une belle surprise en prenant le meilleur sur l’Argentine Nadia Podoroska, 37e et demi-finaliste de Roland-Garros 2020.

La Limbourgeoise s’est imposée 6-4, 1-6, 6-3 en 2h17 et s’offre ainsi non seulement le plus joli succès de sa saison, une première victoire à l’US Open, mais surtout une place assurée dans le top 100 au prochain classement WTA, une première à 24 ans.

Et ce n’est peut-être pas fini puisque, ce jeudi, Minnen, très à l’aise au service, défiera Liudmila Samsonova (52e) pour une place en seizième de finale. Mais attention, la Russe s’est révélée, cette année, en remportant le tournoi WTA-500 de Berlin (avec des succès contre Keys, Azarenka et Bencic !) en sortant des… qualifs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-156992238-full

    Par Yves Simon

    Tennis

    Anvers, port d’attache d’Andy Murray

  • Le moment historique où Ruben Bemelmans valide la «remontada» belge contre la Bolivie: 7-6, 6-2 contre Mulker Dellien.

    Par Yves Simon

    Tennis

    Johan Van Herck après la victoire belge en Coupe Davis: «C’est le début d’un nouveau cycle»

  • Van Herck, Gillé, Geerts, Bergs, Bemelmans et Vliegen sont prêts à relever le défi. @DR

    Par Yves Simon

    Coupe Davis - Fed Cup

    Ils veulent raviver la flamme de la Coupe Davis

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous