Afghanistan: pour Theo Francken, il faut faire payer à certains évacués de Kaboul une partie des frais

Theo Francken, député de la N-VA et ex-secrétaire d’État à l’Asile.
Theo Francken, député de la N-VA et ex-secrétaire d’État à l’Asile. - Photo News.

La question afghane ne laisse évidemment pas l’ex-secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration indifférent. Theo Francken, aujourd’hui dans l’opposition au fédéral, ne voit pas de problème quant à l’opération d’évacuation menée par nos militaires à Kaboul, mais pour le député N-VA, certains évacués devraient rembourser une partie du coût de l’opération. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré dans un entretien à Sudinfo.

« Je suis tout à fait d’accord avec l’évacuation d’Afghans qui ont aidé l’armée belge ou de personnes qui ont travaillé dans des ONG pour défendre les droits de l’homme, les droits de la femme. Je suis, bien sûr, d’accord que l’on sauve des Belges, même si on n’avait aucune obligation diplomatique de le faire. Le Premier ministre l’a d’ailleurs reconnu. » Avant de poursuivre, relancé par notre confrère de Sudinfo.

« Quand il y a un avis de voyage négatif, ce qui est le cas depuis cinq ans. Quand, en plus, il y a un message clair de revenir immédiatement comme c’était le cas depuis le 7 août, ceux qui étaient restés là-bas en prenaient la responsabilité et il n’y avait donc diplomatiquement aucune obligation de les secourir. Mais bon, je sais, c’est notre devoir humanitaire et cela ne me pose pas de problème. Je dis simplement que l’on devrait leur demander de rembourser une partie des frais… »

Pour rappel, 1.422 personnes à bord de 23 vols d’avions de transport C-130H Hercules ont été évacuées de Kaboul dans le cadre de l’opération Red Kite (cerf-volant rouge) lancée par le gouvernement après le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous