Accueil Culture Livres

C’est du belge: Roger Bodart, le poète qui faisait l’amour avec les mots

Mort en 1973 à 63 ans, il fut un des plus puissants poètes belges. Samsa réédite ses dix recueils et quelques-uns de ses essais. Une voix toujours essentielle.

Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Roger Bodart, l’homme généreux, le passeur, faisait l’amour avec les mots. » C’est l’écrivain Pierre Mertens qui le disait en 1992 dans les colonnes du Soir à l’occasion de la réédition, à La Différence, de son recueil La route du sel. Il disait encore : « Tous les dons du poète, et toutes ses obsessions, conspirent à la réussite de ce recueil grave, mélancolique, sarcastique et cruel. Récit initiatique d’une quête d’un obscur objet. Il y a ici comme la politesse du désespoir. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs