Un foyer de grippe aviaire hautement pathogène confirmé en Flandre

artem-beliaikin-Mpm69Pad_-8-unsplash
Unsplash.

Un foyer de grippe aviaire de type H5N8 hautement pathogène a été confirmé chez un détenteur particulier à Menin, dans la province de Flandre occidentale, annonce jeudi l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

Autour du foyer, deux zones ont été mises en place : une de protection de 3 km et une de surveillance de 10 km. Des mesures spécifiques sont d’application dans chaque zone pour empêcher la propagation du virus.

Au sein de la zone de protection (3 km) délimitée autour du marchand d’oiseaux, tous les oiseaux doivent être placés en captivité dans un bâtiment fermé et y être maintenus. Les déplacements de volailles, autres oiseaux et œufs à couver sont interdits, de même que les rassemblements d’oiseaux. De plus, tous les détenteurs d’oiseaux et de volailles de cette zone, doivent, endéans les 24 heures pour les professionnels et endéans les 48 heures pour les particuliers, réaliser un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents.

Au sein de la zone de surveillance (10km), les déplacements de volailles, autres oiseaux et œufs à couver sont également interdits, tout comme les rassemblements d’oiseaux. De plus, tous les détenteurs professionnels d’oiseaux et de volailles de cette zone doivent, endéans les 72 heures, réaliser un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents.

Les déplacements en transit sont en revanche autorisés dans les deux zones. « L’ensemble des acteurs du secteur de l’élevage avicole a été informé de la situation », indique l’agence fédérale, qui suit de près l’évolution de la situation en Belgique. « Le virus tel qu’il circule actuellement, et ces dernières années, n’est pas transmissible aux humains. Le consommateur n’encourt également aucun risque. La viande et les œufs de poules peuvent être consommés en toute sécurité », tient toutefois à rassurer l’Afsca.

La grippe aviaire est une maladie virale très contagieuse touchant toutes les espèces avicoles. La contamination peut se faire à la suite d’un contact direct avec un animal malade ou par exposition à du matériel infecté, comme du fumier ou des caisses sales. La contamination peut aussi se propager par l’air sur des distances courtes.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous