Ruben Semedo libéré sous caution après des accusations de viol

PHOTONEWS_10912530-173

L’international portugais Ruben Semedo, en garde à vue depuis quelques jours suite à des accusations de viol sur mineure, a été libéré jeudi après avoir payé une caution de 10.000 euros, selon des sources judiciaires.

Le défenseur de l’Olympiacos de 27 ans ne fera l’objet d’aucune restriction.

L’ancien joueur du Sporting Lisbonne, de 2010 à 2017, a été placé en détention provisoire dimanche, après qu’une jeune fille de 17 ans l’a accusé de l’avoir forcée à boire dans un bar puis de l’avoir violée dans sa maison située à Glyfada, dans la banlieue d’Athènes, en Grèce.

L’homme aux trois sélections avec le Portugal a réfuté les accusations de viol dans une audition passée devant le procureur général d’Athènes, mardi.

En revanche, il a admis avoir eu des relations sexuelles avec la mineure, mais avec son consentement, en méconnaissant son âge, ont annoncé des sources judiciaires à l’AFP.

Plus tôt dans la semaine, l’Olympiacos a annoncé ne pas sanctionner Semedo, se refusant à commenter cette affaire. «L’Olympiacos respecte la présomption d’innocence» s’est contenté de déclarer le champion en titre grec, dans un communiqué.

Le Portugais avait été reconnu coupable en 2018 de tentative de meurtre et avait été condamné à 5 ans de prison, alors qu’il jouait à Villareal.

Il a évité sa peine en échange d’une interdiction d’entrer sur le territoire espagnol pendant huit ans en vertu d’un accord conclu en 2020. Il avait aussi reçu une amende de 46.000 euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous