Accueil Société

Une collision entre un bus et un tram a fait dix blessés légers à Jette

Les dix personnes légèrement blessées, parmi lesquelles les deux conducteurs, ont été transportées à l’hôpital.

Temps de lecture: 1 min

Une collision entre un bus de la ligne 88 et un tram de la ligne 19 ayant eu lieu jeudi vers 12h00 a fait dix blessés légers à hauteur de l’arrêt Guillaume De Greef à Jette, a indiqué Guy Sablon, porte-parole de la Stib, confirmant ainsi une information donnée dans l’après-midi par plusieurs médias. La circulation de trois lignes de trams (19, 51 et 93) a été interrompue jusqu’à près de 13h30.

Les dix personnes légèrement blessées, parmi lesquelles les deux conducteurs, ont été transportées à l’hôpital, mais avant tout par mesure de précaution afin de leur faire passer un examen médical à la suite du choc absorbé.

D’après les premières constatations, le chauffeur de bus a laissé passer un tram et s’est ensuite engagé sur les voies sans voir un second tram qui arrivait dans le sens opposé au premier. Le choc a fait dérailler l’avant du tram. Les techniciens ont dû le remettre sur les rails avant de pouvoir libérer les voies, ce qui explique l’interruption du trafic des trams à cette hauteur pendant un peu plus d’une heure.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Hauwaert Willy, vendredi 3 septembre 2021, 10:49

    Une fois de plus, la STIB a sévi sous le prétexte de l’absurde priorité criminelle accordée à des véhicules lourds, sur rail, lancés à vive allure dans la circulation urbaine, tels des troupeaux d’éléphants selon l’image qu’elle a elle-même diffusée. À lire l’article, le choc fut tellement violent que le tram a déraillé ! Ce qui suppose une vitesse importante du tram puisque l’autobus à l’arrêt vient de redémarrer. Or nous sommes au carrefour de plusieurs artères importantes avec sites propres pour les trams ! Comment se fait-il que le conducteur du tram n’ait pas vu devant lui un bus à l’arrêt ?... Sans doute une soi-disant enquête interne fera toute la lumière et les résultats en resteront confinés dans les luxueux bureaux de de Meeüs. Pourquoi un tram peut-il être lancé à toute vitesse dans un nœud de circulation - bien entendu non protégé par une signalisation lumineuse - où se trouvent donc potentiellement des piétons de tous âges et donc des enfants (on est à dix mètres du parc de la Jeunesse), des PMR, des automobilistes, des cyclistes et autres ‘trottinettistes’ (souvent inconscients) ? Quelques blessés soi-disant légers : circulez, il n’y a rien à voir, même si ces victimes – dont dix sont totalement ‘innocentes’ puisque simples passagers – devront vivre sans doute avec des séquelles – physiques et/ou cérébrales et psychologiques - plus ou moins importantes. L’essentiel, apparemment, c’est la perturbation du trafic ! Lamentable ! Quand donc qui de droit rendra-t-il la priorité à l’usager faible et supprimera la priorité absolue des trams stibéens desquels on exige même pas la maîtrise de la vitesse et l’adaptation aux conditions de circulation? Jamais ! Au contraire, STIB, Région et commune se sont accordées pour entamer le réaménagement de trois carrefours (De Greef, Lahaye, Woeste) et accentuer encore la priorité absolue des trams au détriment de tous les autres usagers dont la sécurité sera encore davantage mise à mal ! (s) Un survivant de la collision tram/bus du 14.07.2005.

  • Posté par Albin S. Carré, vendredi 3 septembre 2021, 0:07

    Les transports en communs sont à éviter en toutes circonstances, c'est lent, très mal fréquenté, inconfortable, ça pue, les horaires sont théoriques et jamais respectés, l'horreur totale mais ça peut former la jeunesse...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko