Roberto Martinez après le succès des Diables en Estonie: «Ce match fut un vrai test pour nous»

Quel est votre sentiment après cette victoire et quelles ont été vos impressions concernant Alexis Saelemaekers ?

Ce match fut un vrai test pour nous, au niveau du caractère, pour savoir si nous étions capables de revenir dans le match. Nous avions en face de nous un système défensif solide. Le premier but des Estoniens est un très beau but. Globalement, j’ai apprécié la prestation d’Alexis mais aussi celle de Leandro et Hans, car ce ne sont pas des joueurs « réguliers » dans l’équipe. Ils comprennent vite le concept dans lequel nous voulons jouer. C’est ce dont nous avons besoin dans le noyau pour que ces joueurs se développent. Pour Alexis, qui a commencé avec nous il y a un an, c’est une position nouvelle mais il a montré beaucoup de maturité. Vanaken aussi méritait de jouer après un Euro compliqué pour lui. Il a beaucoup travaillé et je voulais le récompenser.

La Belgique a-t-elle concédé trop de buts selon vous ?

Le second but estonien, c’est ce que nous devons éviter. Il y a eu un peu d’incompréhension dans la défense mais c’est surtout au niveau de mes changements qu’il y a eu un souci, donc c’est surtout de ma faute. Mais il faut aussi donner du crédit à cette équipe estonienne qui s’est vite projetée vers l’avant. Sappinen et Anier ont été très dynamiques et directs dans leur jeu, on s’y attendait mais ce fut tout de même dur pour nous. Après, vous l’avez encore vu cette semaine, chaque match est compliqué, même pour la France, le Portugal ou l’Espagne (NDLR : battue en Suède).

Avez-vous été surpris par l’Estonie ?

Pas par la qualité et le système mis en place par le nouveau coach de cette équipe, mais plus par l’agressivité et la confiance de ces joueurs. Ils ont été impressionnants de ce point de vue-là.

Dimanche, Romelu Lukaku fêtera sa 100e sélection avec les Diables. Jusqu’où peut-il aller ?

C’est un accomplissement incroyable pour lui et il mérite d’être fêté dimanche devant nos supporters. C’est un joueur puissant, évidemment, mais aussi très intelligent. Il a une grande influence sur le reste des joueurs. Il y a beaucoup de choses à dire sur Romelu, mais personnellement, ce que j’aime le plus, c’est sa volonté de toujours essayer de progresser. Il n’est jamais satisfait de lui-même.

Quels sont les joueurs disponibles pour le match de dimanche contre la Tchéquie ?

Il sera important de voir si Tielemans, gêné par sa cheville, pourra jouer. Ce n’est pas sûr mais je pense qu’il ne souffre pas trop. Vertonghen et Meunier seront disponibles et j’espère que ce sera le cas aussi pour Praet. Les joueurs doivent être prêts car nous ne jouons pas des amicaux et le football international ne pardonne rien.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Belga

    Par Jean-François Patte

    Football

    Comment les datas révolutionnent le football

  • Le héros du week-end, Sorinola, pourrait recevoir plus de temps de jeu.

    Par Vincent Miller

    Division 1A

    À l’Union, l’heure des remplaçants va sonner

  • Romeo Lavia of Manchester City in Manchester, UK on 4/9/2021. (Photo by Conor Molloy/News Images/Sipa USA) *** local caption *** 32909683

    Par Rocco Minelli

    Angleterre

    Roméo Lavia, le futur c’est déjà maintenant

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous