US Open: Djokovic passe sans trembler, Pliskova se fait peur, Zverev pressé

@EPA
@EPA

Novak Djokovic s’est qualifié pour le troisième tour de l’US Open, quatrième et dernière levée du Grand Chelem, jeudi à New York. Le N.1 mondial s’est imposé en trois sets 6-2, 6-3, 6-2 contre le Néerlandais Tallon Griekspoor (ATP 121).

Au 3e tour, le Serbe affrontera le Japonais Kei Nishikori (ATP 56) qui a défait l’Américain Mackenzie McDonald (ATP 61) au 2e tour. McDonald avait battu David Goffin (ATP 30) au premier tour mardi.

Djokovic vise le Grand Chelem cette année après avoir remporté l’Open d’Australie, Roland-Garros et Wimbledon. ‘Nole’ s’est imposé trois fois à New York (2011, 2015 et 2018).

Pliskova sauve une balle de match

Karolina Pliskova s’est qualifiée dans la douleur pour le troisième tour de l’US Open, quatrième et dernière levée du Grand Chelem, jeudi à New York. La Tchèque, N.4 mondiale et tête de série N.4, s’est imposée en trois sets 7-5, 6-7 (5), 7-6 (7) contre l’Américaine Amanda Anisimova (WTA 75) après avoir sauvé une balle de match.

Au 3e tour, Pliskova affrontera l’Australienne Ajla Tomljanovic (WTA 46) qui a éliminé la Croate Petra Martic (WTA 32) au deuxième tour 7-6 (6), 6-4.

Pliskova avait atteint la finale en 2016 à Flushing Meadows, battue par l’Allemande Angelique Kerber. Cette année, elle avait joué la deuxième finale de sa carrière en Grand Chelem à Wimbledon. Elle s’était inclinée contre l’Australienne Ashleigh Barty.

Monfils, seul Français rescapé

Sur les 18 Français initialement en lice à l’US Open, il ne reste, après le 2e tour, fatal à Corentin Moutet et Fiona Ferro, que Gaël Monfils pour poursuivre sa route dans ce Grand Chelem qu’il affectionne tant.

Le 20e mondial n’a pas eu la partie facile face à l’Américain Steve Johnson (87e), s’imposant 7-5, 4-6, 6-4, 6-4 en presque trois heures.

Il aurait pu en finir en trois sets face à cet adversaire qui lui réussit, puisque cette victoire est la quatrième en autant de confrontations. Mais il a un peu perdu pied au deuxième set, alors qu’il avait breaké d’entrée.

Le match a été encore accroché dans la troisième manche, durant laquelle Monfils s’est bloqué la cheville gauche sur un appui arrière. L’incident s’est révélé sans conséquence puisqu’il est resté solide pour l’empocher. Il a ensuite maintenu son niveau dans le quatrième set, marqué par un jeu long de treize minutes.

Zverev était pressé

Zverev n’a mis que 1h15 minutes pour se débarrasser de l’Espagnol Albert Ramos 6-1, 6-0, 6-3.

A toute vitesse donc et en faisant une démonstration de force, qui a écoeuré son adversaire. Preuve supplémentaire de l’excellente forme de l’Allemand, médaillé d’or aux Jeux de Tokyo, après avoir d’ailleurs écarté le Serbe en demi-finale, puis vainqueur du Masters 1000 de Cincinnati il y a dix jours.

Renversé en finale l’an passé par l’Autrichien Dominic Thiem, le N.4 mondial avait touché du doigt, à deux points près, un premier titre Majeur. « Ca a été douloureux. Je m’en souviens encore à chaque pas que je fais sur ce court. Je m’en sers comme motivation », a confié celui sera opposé à l’Américain Jack Sock (184e).

Van Uytvanck et Minnen passent en double

Associées, Alison Van Uytvanck et Greet Minnen ont franchi le cap du premier tour du double à l’US Open de tennis, 4e et dernière levée du Grand Chelem de l’année, mercredi à Flushing Meadows, New York.

Van Uytvanck, 27 ans, 116e mondiale en double, et Minnen, 24 ans, 121e au classement WTA du double, ont battu au premier tour l’Ukrainienne Lyudmyla Kichenok et la Japonaise Makoto Ninomiya en deux sets – 6-3, 6-4 – en 1 heure et 13 minutes de jeu.

Au deuxième tour, la paire belge sera opposée soit à la Serbe Ivana Jorovic (WTA 592 double) et la Néerlandaise Lesley Pattinama Kerkhove (WTA 92) soit à l’Australienne Ellen Perez (WTA 46 double) associée à la Tchèque Kveta Peschke (N.16/WTA 48 en double).

Au 3e tour, toujours en cas de victoire des Belges, Alison Van Uytvanck et Greet Minnen pourraient retrouver Elise Mertens. La numéro 1 mondiale, qui fait la paire avec la numéro 2, la Taïwanaise Su-Wei Hsieh, a parfaitement bien entamé son parcours jeudi en battant 6-0, 6-0 la Russe Anna Kalinskaya et la Kazakhe Yulia Putintseva.

Barty sereine

Avant que cette 4e journée ensoleillée ne se déroule sans encombre également pour l’Italien Matteo Berrettini (8e) et donc Gaël Monfils (20e), également qualifiés, New York et ses alentours avaient été laissés en lambeaux par des pluies torrentielles.

Ces restes du cyclone Ida, qui a ravagé le week-end dernier les côtes louisianaises de La Nouvelle-Orléans, ont provoqué des inondations qui ont paralysé la mégapole américaine.

Après avoir croisé des dizaines de voitures abandonnées jonchant les routes menant à Flushing Meadows, au cours d’un trajet plombé par d’interminables embouteillages, les spectateurs, bien moins nombreux que lors des trois jours précédents, ont fini par arriver au Centre national Billie Jean King, dans le Queens.

Les premiers ont pu voir Ashleigh Barty battre 6-1, 7-5 la Danoise Clara Tauson (78e), sous un soleil bel et bien revenu.

S’appuyant sur sa première balle (11 aces), la N.1 mondiale, qui a remporté sa deuxième couronne majeure à Wimbledon en juillet, a fait parler sa puissance, enchaînant les coups gagnants (33 contre 14), mais a eu un peu plus de mal dans la seconde manche.

« J’ai toujours été une personne assez calme. Et cela rejaillit sur mon jeu », a expliqué l’Australienne qui jouera au prochain tour contre l’Américaine Shelby Rogers (43e).

Autres qualifiées, la Canadienne Bianca Andreescu (7e), la Polonaise Iga Swiatek (8e), la Tchèque Petra Kvitova (11e), la Suissesse Belinda Bencic (12e) et la Grecque Maria Sakkari (18e).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-156992238-full

    Par Yves Simon

    Tennis

    Anvers, port d’attache d’Andy Murray

  • Le moment historique où Ruben Bemelmans valide la «remontada» belge contre la Bolivie: 7-6, 6-2 contre Mulker Dellien.

    Par Yves Simon

    Tennis

    Johan Van Herck après la victoire belge en Coupe Davis: «C’est le début d’un nouveau cycle»

  • Van Herck, Gillé, Geerts, Bergs, Bemelmans et Vliegen sont prêts à relever le défi. @DR

    Par Yves Simon

    Coupe Davis - Fed Cup

    Ils veulent raviver la flamme de la Coupe Davis

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous