Le Master Plan pour le redéploiement du site de Carsid à Charleroi a été remis à la... (2)

Après Liège et ses sites d'ArcelorMittal vendredi matin, c'était donc au tour de Charleroi de découvrir, dans l'après-midi, son Master Plan pour les 109 hectares du site de Carsid à redéployer.

Si ce plan comporte encore de nombreuses inconnues, dont la pollution des sols, on sait déjà qu'il se décline en cinq axes, allant de l'implantation du Quartier du Futur - une nouvelle caserne militaire ouverte sur son environnement immédiat - au développement de campus PME en passant par la création d'un grand parc métropolitain, l'aménagement d'un port urbain et la constitution d'un système d'espaces publics, de culture et de paysage, a détaillé Paola Vigano, du bureau d'étude éponyme, au cours d'une conférence de presse.

L'objectif du Quartier du Futur est de disposer d'une infrastructure qui permettra de développer un maximum de synergies entre le monde civil et militaire au niveau de la mutualisation d'infrastructures, de programmes de formation, de programmes de recherche et de parcours de carrière, a de son côté expliqué la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, présente ce vendredi à Charleroi.

"Le quartier du futur n'est pas qu'un projet immobilier mais une réelle opportunité humaine et économique. C'est le développement d'une Défense qui œuvre aussi à la relance économique, contribue à l'innovation industrielle et académique, et surtout offre des perspectives d'avenir à ceux qui la rejoignent. Une vision pour la Défense qui va se matérialiser à Charleroi", a-t-elle ajouté.

Deuxième axe du Master Plan carolo, le Campus Confluence pourrait jouer un rôle de catalyseur pour les activités économiques en accueillant un district cleantech consacré aux techniques et aux services industriels qui utilisent les ressources naturelles, l'énergie, l'eau, les matières premières dans une perspective d'amélioration importante de l'efficacité et de la productivité. Parallèlement, le Campus du Technopole Vilette - qui abrite des entreprises comme Nexans ou Thales Alenia Space - pourrait connaître des aménagements afin de renforcer son attractivité et son accessibilité à travers une réorganisation des espaces.

Quant au parc métropolitain, il couvrirait une superficie de 25 hectares et servirait d'épicentre du quartier de la Porte Ouest, avec notamment de nouvelles ouvertures piétonnes, des passerelles et l'aménagement d'une plate-forme événementielle destinée à animer le site de manière continue.

Abritant actuellement un centre de recyclage dans un hall de 12.000 m², le port urbain pourrait pour sa part trouver une haute valeur ajoutée à travers la transformation de la Porte Ouest pour le traitement de terres et matériaux.

Enfin, le Master Plan avance aussi une série de propositions qui visent à constituer un système d'espaces publics, de culture et de paysage qui permettrait de relier naturellement les différentes entités de la Porte Ouest. Ce système graviterait autour du parc des rives de Sambre dont les berges seraient restaurées; de la constitution de liaisons à caractère écologique et de mobilité douce; d'une connexion du site avec la chaîne des terrils et de la remise en surface du Piéton, un cours d'eau historique qui a été recouvert.

"C'est une étape décisive qui est franchie aujourd'hui pour rencontrer notre objectif ambitieux de réhabiliter 100 hectares de friches industrielles par an. Il est capital de ramener de l'activité économique sur ce site carolo, tout en respectant ce témoignage du passé industriel prestigieux de la Wallonie", a commenté le ministre wallon en charge de l'Aménagement du territoire, Willy Borsus.

"Avec le Master plan Porte Ouest et l'officialisation du Quartier du futur qui prendra place à Charleroi, la Ville engrange deux formidables avancées supplémentaires pour son redéploiement économique et son offre d'emploi à l'ouest de la Ville. En complément du Master plan Charleroi-Sambre-Ouest qui comprend notamment l'implémentation du nouveau stade, c'est un énorme périmètre qui va bénéficier d'impulsions significatives, changer complètement de visage et s'offrir une nouvelle vie", s'est enfin félicité Paul Magnette, le bourgmestre de Charleroi, non sans rappeler l'importance "de ne pas tourner le dos à l'histoire, en faisant n'importe quoi à la va-vite".

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous