Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Mehdi Bayat: «Je n’exclus pas un retour à l’Union belge mais pas avant d’avoir 50 ans»

Très exactement 100 jours après sa démission surprise, l’ancien président de la Fédération revient sur ses deux années de mandat. Non prolongé pour divers motifs: sa non-élection à l’UEFA, les conflits d’intérêts permanents inhérents à sa double casquette, l’ombre encombrante de son frère inculpé dans le Footbelgate, sa vie de famille réduite au minimum et le redémarrage de Charleroi après une saison calamiteuse.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Coup de tonnerre dans le ciel bleu d’une matinée de printemps, quelque part entre l’annonce de la sélection pour l’Euro et le début de la préparation des Diables. Ce matin-là, Peter Bossaert a délaissé son bureau de Tubize pour celui de l’Union belge, à Bruxelles. Mehdi Bayat y pénètre comme systématiquement lorsqu’il concentre son agenda professionnel sur ses activités présidentielles. Les deux hommes devisent, comme à l’ordinaire, sur les sujets du moment, et notamment sur la perspective du premier des deux voyages à Saint-Pétersbourg dans un contexte Covid on ne peut plus délicat. Soudain, le silence s’installe. Mehdi Bayat annonce à son CEO, son intention de renoncer à ses fonctions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs