Accueil Jeux paralympiques

Trois pneus crevés et un cadre cassé: Peter Genyn victime de sabotage avant de glaner l’or sur 100 mètres

C’est sur une chaise complètement rafistolée que le Belge a décroché son titre paralympique ce vendredi.

Temps de lecture: 2 min

Peter Genyn est à nouveau champion paralympique en classe T51. Le sprinteur en chaise roulante, âgé de 44 ans, a mené la course de bout en bout vendredi à Tokyo. Il a expliqué à l’issue de celle-ci que sa chaise avait été sabotée avant le sprint. « Quarante-cinq minutes avant le départ, j’avais trois pneus crevés et un cadre inutilisable », a-t-il confié, incrédule.

« C’est un soulagement énorme », a commenté Peter Genyn après sa course. « C’est pour cette médaille d’or que tu travailles autant, pendant toutes ces années. Je suis directement bien parti. J’ai su assez rapidement que c’était bon. »

« Mais je n’étais pas aussi confiant avant la course. Toni (Piispanen, médaillé d’argent, NDLR) était très bon et il ne fallait pas sous-estimer Roger (Habsch, médaillé de bronze, NDLR). Je savais que j’avais des chances, mais on n’est jamais sûr de rien. »

L’athlète est revenu en détail sur la manœuvre de sabotage dont il a été victime. « Je suis arrivé au stade 45 minutes avant mon échauffement. Et j’ai découvert ma chaise avec trois pneus crevés et un cadre endommagé. Heureusement que tout le monde est resté calme autour de moi car je me suis effondré quand j’ai vu ma chaise. C’était affreux. Quelques Néerlandais et des membres du service technique du stade sont venus m’aider. Nous avons récupéré quelques pièces d’autres chaises. On a assemblé des éléments avec du tape et tout est rentré dans l’ordre juste à temps. La chaise n’était pas parfaite, mais c’était suffisant.Je n’ai jamais vécu de chose pareille et je n’ai jamais entendu de truc pareil, pas même chez les valides. C’est du jamais vu. »

« Je tiens à remercier tout le monde car j’ai un moment cru que je n’allais pas pouvoir courir. Je ne sais pas quel est l’abruti qui a fait cela, mais l’incident ne m’a rendu que plus fort. Je vais maintenant savourer cette médaille. Il n’y a que trois ans avant les Paralympiques de Paris et je veux être de la partie. »

Peter Genyn empoche sa deuxième médaille à Tokyo après avoir décroché l’argent sur le 200 mètres mardi.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Platteau Olivier, samedi 4 septembre 2021, 11:59

    Bravissimo :-)

  • Posté par Dasnoy Marianne, samedi 4 septembre 2021, 8:01

    Félicitations !!! Superbe victoire, super pied de nez au(x) crétin(s) saboteur(s).

  • Posté par massacry olivier, vendredi 3 septembre 2021, 21:39

    Félicitation pour son courage, sa perseverance. Belle leçon de positivisme, ne pas baisser les bras dans ces conditions, chapeau. Ces JO sont vraiment ceux de ceux qui en veulent, et pourtant si pas d'échos dans les médias. Aujourd'hui les autres médaillés étaient fêter Grand-Place, n'aurait-il pas été possible que nos médaillés des JO Paralympique soient aussi de la fête?

  • Posté par Robin Stéphane, vendredi 3 septembre 2021, 21:31

    Et aux J.O. en plus... On hallucine !

  • Posté par Halut Michele, vendredi 3 septembre 2021, 20:12

    Félicitations à ce Monsieur et merci à ceux qui l’ont aidé. Honte aux saboteurs. Je n’en reviens pas!!!

Plus de commentaires

Aussi en Jeux paralympiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir