Accueil Société Régions Bruxelles

Annelies Verlinden sur l’extension du coronapass à Bruxelles: «Nous devons nous préparer»

Initialement, la ministre n’est pas favorable à une utilisation généralisée de ce passe sanitaire.

Temps de lecture: 2 min

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) se prépare à rendre obligatoire le coronapass à Bruxelles pour davantage de situations, a-t-elle annoncé vendredi au micro de VRT NWS.

Initialement, la ministre n’est pas favorable à une utilisation généralisée de ce passe sanitaire. « Je pense que nous ne devrions pas imposer des mesures si cela n’est pas nécessaire », a-t-elle notamment déclaré. « Par exemple, nous avons un taux de vaccination très élevé en Flandre, en partie grâce aux efforts de nombreux bénévoles. » Dans ce cas il est « insensé » d’introduire des mesures supplémentaires.

À lire aussi A Bruxelles, les scènes communautaires rejettent le pass sanitaire pour septembre

Mais dans une situation moins favorable, les choses pourraient être différentes : « Supposons qu’un variant émerge et nous rende la tâche plus difficile, ou qu’il mette en échec les vaccins. Nous devrions alors effectivement être mieux préparés. »

Mme Verlinden veut « absolument éviter » un autre confinement. Et un coronapass pourrait alors être très utile selon elle. « Nous avons cet outil maintenant, mais nous devons l’utiliser avec mesure. Nous devons donc nous préparer », surtout à Bruxelles, où la couverture vaccinale est en retard par rapport au reste du pays. « Des préparatifs sont en cours pour aider Bruxelles à permettre une éventuelle utilisation plus large des coronapass. »

À lire aussi Coronavirus: les derniers obstacles au pass sanitaire à la belge

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 6 septembre 2021, 16:29

    Attention, lecteur du Soir. M. Peeters est un personnage friand de provocations, qui en appelle régulièrement à consulter des données douteuses comme ici. Il vaut mieux exercer son esprit critique face à ses assertions.

  • Posté par Peeters PCR, samedi 4 septembre 2021, 12:14

    L'avocat Reiner Fuellmich revient pour nous présenter les avancements du Comité Corona avec lequel il travaille depuis des mois pour tenter d'élucider les tenants et aboutissants de la crise du covid-19. Il explique d'entrée de jeu se trouver à un moment crucial de l'avancée des recherches : "Nous sommes passés de "Quelle est cette pandémie ?" ; "À quel point le virus est-il dangereux ?" ; "À quel point les tests PCR sont-ils fiables ?" ; "Quelles conséquences auront les mesures sanitaires anti-covid ?" ; à "Qui est derrière tout ça ?" https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/debriefing-reiner-fuellmich-ce-nest-pas-un-accident

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 5 septembre 2021, 17:27

    Oups! J'ai pris du retard. Gnagnagnagni et gnagnagnagna, M. Pe(e)ters.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 5 septembre 2021, 8:13

    Dites "PCR" Peeters, votre avocat, vous le déguster bien avec un trait de citron, et accompagné de crevettes grises au moins ? Et quitte à proposer un lien, autant en donner un utile... [https://chefsimon.com/gourmets/lesfillesatable-com/recettes/salade-d-avocats-et-crevettes-grises].

  • Posté par massacry olivier, dimanche 5 septembre 2021, 0:18

    Et hops le croisé de mauvaise foi Peeters voudrait nous faire croire que Francesoir serait la pensée alternative. Ah mourir de rire, alternative la droite radicale? Pensée alors que seules les fakes et conspiratoin faisant le buzz l'anime. Au fait quel est le financement de Francesoir? Bénéficiera-t-il aussi des ces aides? Ah non Francesoir n'est pas reconnu comme du journalisme par la profession et le syndicat national des journalistes. Il faut dire que Francesoir n'emploie aucun journaliste, les 4 derniers ayant été licenciés en 2019! Dommage car l'aide du gouvernement Français à la presse prevoyant notamment 18000 pour les salariés précaire du secteur. Autres domaines visées par cette aide, la distribution de la presse papier 80 millions ( mais pas de bol Francesoir n'est que numérique), la modernisation des imprimeries ( idem), les marchands de journaux, et même les abonnées avec un crédit d'impot, encore des mesures qui ne peut jouir Francesoir! Frustration? Certainement tant vos sources ne sont ni la presse, encore moins le journalisme. Notez que chaque année la presse reçoit des subventions, justement pour plus de pluralisme et non être soumis à la dictature purement marchande ! Mais je suppose que vous rêvez d'un monde où le journalisme se réduirait à n'être que tabloïd. Quant aux journalistes vous avez signé leur mort par votre adhésion à Odysée et autres poubelles des médias!

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo