Le comité paralympique belge va porter plainte après le sabotage dont a été victime Peter Genyn à Tokyo

TOKYO 2020 PARALYMPIC GAMES DAY 10 ATHLETICS
Belga

Le Comité paralympique belge (BPC) a entamé les démarches pour déposer une plainte officielle après le sabotage dont a été victime Peter Genyn vendredi moins d’une heure avant sa course aux Jeux Paralympiques de Tokyo. Ce qui n’a pas empêché le paralympien belge d’aller chercher l’or en classe T51 après avoir réparé les trois pneus plats et son cadre cassé.

Le Comité paralympique belge a ainsi effectué les premiers devoirs d’enquête pour rassembler des preuves et déposer une plainte officielle auprès du Comité d’organisation local des Jeux et du Comité international paralympique. Ces instances ont déjà été contactées. Les démarches pourraient sembler symboliques, mais le Comité paralympique belge ne veut pas en rester là et veut aussi «faire en sorte que ce genre de choses ne soit plus possible à l’avenir"

Un record malgré tout

Cet incident moins d’heure avant la course n’a pas empêché Peter Genyn de l’emporter en 20.33, nouveau record paralympique, conservant ainsi son titre de Rio et ajoutant ainsi une médaille à celle en argent récoltée sur le 200m à Tokyo. Roger Habsch a conquis lui le bronze sur le 100m vendredi.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous