Gareth Southgate salue la «maturité incroyable» de ses joueurs Raheem Sterling et Jude Bellingham, victimes d’agressions racistes lors de Hongrie-Angleterre

PHOTONEWS_10833091-069
Photo news

Surclassée par l’Angleterre sur son terrain jeudi dernier (0-4), la Hongrie a surtout fait parler d’elle en raison du comportement raciste de certains de ses spectateurs : des cris de singe ont été scandés et des projectiles ont été lancés en direction des deux Anglais Raheem Sterling et Jude Bellingham. Alors que les Three Lions s’apprêtent à affronter Andorre et la Pologne, le sélectionneur anglais s’est désolé de cet énième écart à caractère raciste : « Ces quatre dernières années, j’ai l’impression d’avoir abordé autant de fois ce sujet qu’il y a eu de rassemblements... Je ne peux que répéter leur incroyable maturité dans leur façon de gérer la situation. » Southgate rapporte également l’importance, pour son groupe, de trouver un équilibre entre les discussions sportives et celles portant sur ce genre de débordements  : « Même s’il est important que nous abordions ce sujet publiquement, les joueurs ne veulent pas que ce type de conversations prime sur les performances sur le terrain ».

Les deux joueurs concernés ont tous deux posté des messages sur leurs réseaux sociaux après les incidents. « Nous ne pouvons pas laisser la haine gagner, gardons le sourire », a notamment écrit le milieu de terrain de Dortmund.

La FIFA a ouvert une procédure de sanction disciplinaire à la suite de ces incidents.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Mitoma a marqué son premier but avec les Bruxellois.

    Par Vincent Miller

    Coupe de Belgique

    L’Union s’est fait plaisir

  • PHOTONEWS_10747870-003

    Par Didier Schyns

    Standard

    Le Standard a besoin d’argent frais

  • belgaimage-180747557-full

    Par Jean-François Patte

    Division 1A

    Julien De Sart: «En tant qu’ancien Rouche, j’aimerais calmer l’euphorie d’Anderlecht»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous