Greet Minnen sortie par Bianca Andreescu à l’US Open: «Elle était tout simplement trop forte»

GSE-SPO-TEN-WTA-2021-US-OPEN---DAY-6

La belle aventure de Greet Minnen (WTA 104) à l’US Open s’est donc achevée samedi au troisième tour sous les frappes puissantes et précises de Bianca Andreescu (WTA 7), lauréate de l’édition 2019. Dans le stade Louis Armstrong, la Campinoise, 24 ans, lucky loser des qualifications, n’a malheureusement pas eu voix au chapitre contre la Canadienne, 21 ans, s’inclinant 6-1, 6-2 en 1h07 de jeu à peine.

«Je l’ai sentie un peu nerveuse au début. Elle faisait un peu plus de fautes que moi», a raconté Greet Minnen. «J’ai même été la première à m’octroyer une balle de break. Mais à partir de 2-1 au premier set, elle a passé la vitesse supérieure et elle a disputé un excellent match. Elle affichait beaucoup de longueur dans ses frappes et a joué à un rythme très élevé du début à la fin, tout en commettant assez peu de fautes (NdlR : 11 au total). Je rencontrais dès lors énormément de difficultés à la mettre sous pression. En fait, elle ne m’a jamais vraiment donné l’occasion de développer mon jeu. Elle était tout simplement trop forte aujourd’hui.»

Impuissante face à la tornade Bianca, qui a notamment passé 100% de premiers services dans le premier set et frappé 21 coups gagnants sur l’ensemble du match, Greet Minnen n’en était pas moins déçue à sa sortie du court. Même si elle savait que la mission serait difficile, la fiancée d’Alison Van Uytvanck espérait livrer une meilleure prestation.

«Je voulais de toute manière faire mieux que cela», a-t-elle poursuivi.» Et peut-être que si j’étais parvenue la breaker en début de match, j’aurais pu la faire douter. Mais en fin de compte, elle est toujours dans le Top 10. Et elle a déjà gagné un tournoi du Grand Chelem. Et quand on voit la manière dont elle s’est profilée aujourd’hui, ce n’est pas anormal qu’elle ait réalisé de tels résultats. Elle ne jouera pas chaque fois comme ça, mais il n’en reste pas moins que je peux apprendre beaucoup de choses d’un match pareil. C’est une fille qui met beaucoup de pression, mais peut varier aussi, avec un slice ou une balle plus bombée si besoin. J’ai eu quelques occasions, mais j’ai alors par exemple raté un retour. J’ai aussi mené 0-40 sur son service dans le deuxième set, sans en profiter, toutes des petites choses qui font la différence contre une joueuse de ce calibre».

# Belga context

View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=dkhafjfb )

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-156992238-full

    Par Yves Simon

    Tennis

    Anvers, port d’attache d’Andy Murray

  • Le moment historique où Ruben Bemelmans valide la «remontada» belge contre la Bolivie: 7-6, 6-2 contre Mulker Dellien.

    Par Yves Simon

    Tennis

    Johan Van Herck après la victoire belge en Coupe Davis: «C’est le début d’un nouveau cycle»

  • Van Herck, Gillé, Geerts, Bergs, Bemelmans et Vliegen sont prêts à relever le défi. @DR

    Par Yves Simon

    Coupe Davis - Fed Cup

    Ils veulent raviver la flamme de la Coupe Davis

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous