Les problèmes de pénurie se multiplient au Royaume-Uni

La National Pig Association (NPA) a alerté dimanche que 85.000 porcs ne pourraient pas être abattus en raison d'un manque de personnel dans les abattoirs. Chaque semaine ce nombre augmente de 15.000 unités. 

Le secteur du transport est également lourdement touché avec environ 100.000 chauffeurs manquants. 

Chez le géant de l'ameublement IKEA, quelque 1.000 produits sont absents des rayons, soit 10% de l'offre en temps normal. 

Le groupe de vins australien Accolade (Hardys et Echo Falls) a déjà mis en garde contre une hausse des prix des spiritueux pour les fêtes de fin d'année. 

Ces dernières semaines, les chaînes de restauration rapide McDonald's, KFC et Nando's avaient déjà dû réduire leur carte, tandis que les supermarchés Tesco et Iceland ont prévenu leurs clients que des difficultés supplémentaires pourraient apparaître en fin d'année. Marks & Spencer a tiré lundi la sonnette d'alarme sur une règlementation qui entrera en vigueur le mois prochain et qui pourrait encore plus compliquer les importations de biens. 

Certains produits bénéficient en effet toujours d'une période de grâce, soit d'un report des contrôles approfondis à la douane, pour laisser le temps aux commerçants britanniques d'appréhender la réalité post-Brexit. Cette période, qui concerne différents biens comme la viande surgelée, le lait, les poissons et les oeufs notamment, arrive à son terme le 1er octobre.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous