Accueil Belgique Politique

Coronavirus: l’offensive flamande contre le masque a peu de chance d’aboutir

Les présidents de la N-VA, de l’Open VLD et du CD&V ne veulent plus du masque obligatoire en Flandre. Ils jugent que la population flamande n’a pas à payer pour le retard vaccinal des francophones. Ils devront toutefois patienter jusqu’au prochain Comité de concertation du 17 septembre, et probablement bien plus.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ce week-end dans les médias flamands, c’était un peu la course à l’échalote au président de parti qui promettra la fin des mesures sanitaires le plus vite possible. Avec dans le viseur, le dernier grand symbole visible de la lutte contre le coronavirus : le masque. Bart De Wever (N-VA) s’est notamment lâché lors du JT de VTM : « Tout le monde a le droit de porter un masque buccal, mais le fait qu’il soit rendu obligatoire pour tous, dans la vie professionnelle et dans les loisirs, est quelque chose que nous devrions pouvoir laisser derrière nous. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

49 Commentaires

  • Posté par Glenisson Meulemans, mardi 7 septembre 2021, 20:48

    pathétique le cirque de ces mesures, pathétique.... regardons les chiffres de la mortalité, l'existence de traitements efficaces (mais entravés, comme par hasard), le nombre de gens qui bien que vaccinés sont encore contaminés et hospitalisés.... Seuls les sots insisteront toujours dans la connerie car cela les rassure..

  • Posté par massacry olivier, mardi 7 septembre 2021, 21:48

    Se parler à soi-même est un des symptômes de la schizophrénie, faites attention Mr Meuleumans.

  • Posté par C Stéphane, mardi 7 septembre 2021, 13:36

    Il me semblait que même vaccinés le maintien des gestes barrières (masque et lavages fréquents des mains) était absolument nécessaires pour réduire le risque de contamination !? Prendre ses désirs pour la réalité n'a jamais permis d'éradiquer un virus...

  • Posté par Raspe Eric, mardi 7 septembre 2021, 12:45

    Il est tout à fait éclairant de constater que les mêmes égoïstes immatures qui s'opposent à la vaccination et à la clé de nos libertés (le nom plus approprié pour le pass sanitaire) s'opposent aussi au port du masque au nom de la liberté. Quand comprendront-ils que les restrictions des libertés ne viennent pas des autorités mais de la propagation d'un virus tueur dans des proportions inacceptables contre lequel les autorités doivent lutter? Quand comprendront-ils qu'en favorisant la propagation du virus, ce sont eux-mêmes qui limitent leur propre liberté? Si on gratte le verni de ce qu'il pensent être une argumentation, on se rend compte que dans le fond leur seul argument qui tienne, c'est leur égo. Le reste est d'une pauvreté intellectuelle remarquable du style de l'argumentaire absurde suivant. Malgré que l'éducation existe, la connerie n'a pas disparu. La preuve, les cons pullulent sur ce forum. Donc, l'éducation ne sert à rien. Quand le reste n'est simplement pas des mensonges honteux. Contrairement à l'affirmation du cas collector de ce forum, l'efficacité des masques a été prouvée scientifiquement. Des mesures physiques ont démontré qu'ils filtrent efficacement les particules émises lors de notre respiration et qui sont les vecteurs de la contamination (https://advances.sciencemag.org/content/early/2020/08/07/sciadv.abd3083). Le port du masque réduit le risque de transmission de la grippe à un tiers du risque sans mesure de protection (https://www.bmj.com/content/339/bmj.b3675.long). Mieux, cet article démontre aussi que la combinaison de mesures réduisent encore plus le risque de transmission. C'est ce qui est attendu si les mécanismes d'action des mesures sont indépendants les uns des autres. Dans ce cas, les fractions de risque ne s'additionnent pas mais se multiplient. Si une mesure réduit de moitié le risque et une autre le réduit à un cinquième, le risque après la combinaison des mesures est à un dixième du risque sans celles-ci. Pour ce qui est de la covid, l'efficacité du port du masque a été démontrée par une étude de terrain (https://www.pnas.org/content/pnas/117/51/32293.full.pdf). Toutes les mesures sanitaires, de la vaccination au port du masque en passant par le lavage des mains, la réduction du nombre de personnes présentes dans un espace clos, l'aération et la distance sociale ont un même objectif, réduire la quantité de virus qui peut infecter nos cellules sous la capacité maximale de notre système immunitaire inné, notre première ligne de défense contre les virus. Ces différentes mesures y arrivent par des mécanismes différents et complémentaires dont les effets se multiplient. Le problème actuel est l'évolution de la maladie du fait que le variant delta soit majoritaire et des caractéristiques de ce variant. D'une part, un personne infectée produit 1000 fois plus de particules virales si elle est atteinte du variant delta par rapport au virus initial. Cela réduira inévitablement l'efficacité des mesures qui visent à réduire la concentration de virus dans l'air. D'autre part, la mutation D614G du virus favorise fortement l'entrée du virus dans le cellules. Il en faut moins pour infecter un sujet. Notre système immunitaire doit donc être plus efficace pour réduire la quantité de virus en dessous du seuil critique. Hélas, tous les sujets n'ont pas cette chance, d'où la diminution de l'efficacité de la vaccination. Ce n'est cependant pas parce qu'une mesure perd de son efficacité qu'elle devient inutile et doit être abandonnée. Si on veut retrouver une efficacité plus importante dans la lutte contre le virus, on doit combiner les mesures. Ce n'est pas une lubie de sadiques liberticides pervers bourreaux d'enfants. C'est le résultat d'une analyse rationnelle de l'évolution des caractéristiques de la maladie, de la compréhension des conséquences de cette évolution, des mécanismes des mesures de protection, de la propagation de l'épidémie, de l'évolution de nos rapports sociaux et surtout de la propagation des probabilités. Comme leur égo et son culte captent toutes leurs capacités intellectuelles, les irrécupérables de ce forum seront incapables de le percevoir et de le comprendre. On peut amener un âne à la rivière,ce n'est pas pour autant qu'il boira.

  • Posté par massacry olivier, mardi 7 septembre 2021, 21:57

    Malgré votre argumentation remarquable, Mr Raspe, votre prophétie finale s'illustre en la personne ci dessous. Au fait Mr Barry, une petite preuve de votre assertion, ou seul votre ras-le-bol suffit?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs