Accueil Culture Cinéma

Une farce à Guy Bedos: le dernier passage de Jean-Paul Belmondo à Bruxelles

Il était venu au Théâtre 140, pour faire une farce à son ami Guy Bedos

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

C’était le 18 juin 2016, au Théâtre 140. Ce soir-là, Schaerbeek était la capitale mondiale du panache. Et du bonheur. On y fêtait un tigre, Guy Bedos… et on eut droit pour le même prix à l’entrée d’un roi.

Durant plusieurs mois, une fête avait été préparée en douce autour de Bedos, dans le cadre du Brussels Film Festival. On cherchait à lui concocter diverses surprises. La plus folle, la plus émouvante, la plus joyeuse, ce fut assurément celle incarnée par un galopin de 83 ans… son ami Jean-Paul Belmondo.

Quelques semaines plus tôt, Joëlle Bercot, la femme de Guy Bedos, m’avait clandestinement donné le numéro de portable de Bebel. Il fallait que je l’appelle et que je tente de le convaincre de venir à Bruxelles, incognito (faire venir Belmondo incognito : vous avez bien lu), pour le bonheur de son copain de jeunesse. Autant dire appeler le Père Noël… je me souviens en tout cas qu’au moment de composer son numéro, je me sentais comme un gamin tremblant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs