Allemagne: les activistes du climat protestent contre le salon de l'auto

Dès 8H00 du matin, une quinzaine de militants de Greenpeace se sont immergés jusqu'à la poitrine dans un lac situé en face du centre de congrès où se tient cette semaine cet important rendez-vous du secteur.

A bout de bras, ils ont brandi des banderoles appelant les politiques et les constructeurs automobiles à davantage d'efforts dans la lutte contre le changement climatique.

En parallèle, des petits groupes d'activistes ont déployé des banderoles "Block IAA" depuis des ponts d'autoroute autour de Munich, entraînant la fermeture des routes et des embouteillages. 

Au moins deux panneaux autoroutiers ont également été maquillés par des slogans comme "Chaos sur les routes: sortie dans 2000 mètres".

D'autres actions sont annoncées jeudi et vendredi, avant une manifestation samedi qui devrait rassembler plusieurs milliers de personnes à Munich.

Le salon se présente cette année comme une vitrine du grand défi de l'électrification pour la branche et veut donner une tribune à la "mobilité" plutôt qu'à l'auto, avec notamment plus de 70 marques de vélos. Mais ce nouveau concept n'a pas calmé les revendications.

"L'IAA essaie de représenter le changement en terme de mobilité, mais derrière cela se cache un lobby qui veut ralentir ce changement", a accusé Benjamin Stephan, porte-parole du groupe écologiste. Le salon "représente des entreprises qui aggravent la crise climatique, et qui changent de modèle économique bien trop lentement", a-t-il ajouté.

Greenpeace et l'ONG environnementale DUH ont annoncé vendredi une offensive judiciaire contre Volkswagen, Daimler et BMW pour forcer les constructeurs à cesser de vendre des modèles thermiques dès 2030.

Mme Merkel, dont les gouvernements ont choyé cette industrie phare du pays sans toujours bien la préparer à la révolution électrique et numérique, doit ouvrir le salon à 14H30.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous