Coronavirus: record de contaminations aux Etats-Unis, le cap des 40 millions de cas dépassé

mufid-majnun-oI20ehIGNd4-unsplash (1)

Les États-Unis ont passé le cap des 40 millions de contaminations par le coronavirus depuis le début de la pandémie, d’après le décompte mardi de l’université américaine Johns Hopkins, qui fait référence en la matière. Ce record place le pays de l’Oncle Sam en tête du nombre d’infections enregistrées, devant l’Inde (33 millions) et le Brésil (près de 21 millions).

Au total, ce sont précisément 40.018.326 cas de covid qui ont été recensés aux États-Unis, dont 649.003 se sont avérés mortels. La semaine dernière, quelque 150.000 contaminations ont été dénombrées, d’après les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), qui forment la principale agence de santé publique aux États-Unis.

L’immunologiste Anthony Fauci, qui assiste le président Joe Biden dans la lutte contre la pandémie, s’est inquiété de voir les hôpitaux proches de la saturation dans certaines régions. « Nous nous rapprochons dangereusement » d’une situation où les médecins se verraient obligés de choisir quels malades peuvent bénéficier en priorité d’un lit aux soins intensifs, a souligné auprès de la chaîne américaine CNN le conseiller de la Maison-Blanche. Ce dernier a appelé une nouvelle fois la population à se faire vacciner et à porter le masque.

Actuellement, 373.225.052 doses de vaccin contre le virus Sars-CoV-2 ont été administrées parmi les 330 millions de citoyens et citoyennes américaines, d’après l’Université John Hopkins. Cette dernière, dont les données sont régulièrement actualisées, présente des chiffres de vaccination plus élevés que l’Organisation mondiale de la Santé et les CDC, pour qui la moitié (53 %) de la population est totalement vaccinée.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous