Accueil Société

Vaccination à Bruxelles: l’objectif est loin d’être atteint

La semaine dernière, 9.900 premières doses ont été injectées dans la capitale. C’est 600 de moins que la semaine précédente. Et loin de l’objectif hebdomadaire de 16.000.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Cela va prendre du temps… » Inge Neven, Madame Covid à la Cocom, se refuse à parler d’« échec ». Pourtant, les statistiques de vaccination à Bruxelles n’incitent pas à l’optimisme : 9.900 premières doses la semaine dernière, contre 10.500 celle qui précédait. Bien loin de l’objectif de 16.000 doses hebdomadaires, fixé pour atteindre… fin octobre un taux de couverture de 65 % de la population totale.

De mauvais résultats que la Cocom « est encore en train d’analyser ». Une chose est sûre, les centres – quatre des dix sites bruxellois sont encore ouverts – ne font plus le plein : 7.000 vaccins la semaine dernière, contre 9.000 huit jours plus tôt. Et les actions de proximité ne compensent pas, tant s’en faut. La preuve par le succès plus que relatif de l’opération lancée dans les supermarchés : 805 doses, seulement, ont trouvé acquéreur dans les Primark, Action et autre Ikea la semaine dernière. Pire encore : la vaccination via les pharmacies, testée pendant trois jours dans une officine molenbeekoise, n’a permis de convaincre que 40 personnes !

« Aborder les gens un par un »

Les équipes de la Cocom tentent de maintenir le cap. « Il faut prendre le temps de la sensibilisation, ne surtout pas brusquer les gens. Les aborder un par un. Et déconstruire toutes ces fake news que l’on entend, notamment sur les problèmes de fertilité, d’ADN ou de performances sportives », martèle Inge Neven.

La priorité est désormais clairement mise sur les plus jeunes : les infections augmentent toujours plus à Bruxelles que la moyenne belge, et plus significativement chez les 10-19 ans. Et le taux de vaccination des plus jeunes reste dramatiquement bas dans la capitale : 38 % des 18-24 ans sont entièrement vaccinés (contre 81 % en Flandre, 68 % en Wallonie). Chez les 12-17 ans, c’est le cas pour seulement 18 % (69 % en Flandre, 51 % en Wallonie). Une solide alerte pour les rentrées scolaire et académique.

Une campagne de sensibilisation est menée dans les écoles, à destination des élèves, de leurs parents et du personnel depuis le 1er septembre. Dès la semaine prochaine, la vaccination sera proposée, soit dans l’enceinte de l’école, soit dans l’un des centres, dans un créneau réservé. Le Vaccibus poursuit lui aussi ses tournées et s’arrêtera, notamment, sur les campus universitaires bruxellois. De nouvelles antennes décentralisées de vaccination s’ouvrent : outre Molenbeek et Saint-Josse, le CPAS de la Ville de Bruxelles, Evere, Etterbeek, Koekelberg auront la leur, la gare Centrale aussi. Enfin, bpost, la SNCB et bientôt la Stib vont tester la vaccination en entreprise.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

48 Commentaires

  • Posté par Mauricette Mathieu, mardi 7 septembre 2021, 20:39

    ce qui me fait rigoler dans la majeure partie des commentaires , c'est que ce sont les vaccinés qui ont peur et pourtant ils sont protégés!!!. Quant à moi j'ai eu tous les vaccins , même contre le choléra, et dès la vaccination , j'étais protégée. Alors il faudrait m'expliquer !!!

  • Posté par R. Laurent, mercredi 8 septembre 2021, 8:43

    Mauricette, dommage que tu n'aies pas eu le vaccin contre la connerie...

  • Posté par Rabozee Michel, mardi 7 septembre 2021, 20:53

    Parce que tant que la propagation est élevée (Rt proche de 1), il y a une épée de Damoclès sur les hôpitaux et la vie sociale en général (si un variant plus résistant aux vaccins actuels apparaît - suite à des erreurs de copie lors de propagations débridées -, il ne restera plus qu'à refermer des pans de l'économie et tout recommencer. Donc, oui, les vaccinés sont en tout cas pour le moment assez bien protégés, mais ils pensent aux autres en souhaitant une protection du plus grand nombre et le respect des gestes barrières tant que le Rt n'est pas descendu le plus bas possible; ils ne veulent pas revivre les 18 mois passés.

  • Posté par Lespagnard Frans, mardi 7 septembre 2021, 18:44

    Pour tout le pays, on assiste à une remontée significative .des décès sur 7 et 30 jours

  • Posté par Mauricette Mathieu, mardi 7 septembre 2021, 18:08

    A Albin S.Carré, voilà la réaction intelligente d'un greffé du cerveau amerlock

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko