Voile: les Red Dolphins à nouveau vice-champions d’Europe

Facebook Jonas Gerckens
Facebook Jonas Gerckens

Et de trois ! Après l’Autriche en 2019, et la France en 2020, c’est cette fois l’Italie qui a devancé la Belgique à l’issue de l’Euro de course au large en double mixte 2021, cette semaine à Naples. Jonas Gerckens et Sophie Faguet, qui composent l’équipage des Red Dolphins, peuvent ainsi se targuer d’afficher la plus belle régularité dans cette discipline relativement nouvelle.

L’équipage belge a d’autant plus de mérite que, contrairement aux deux éditions précédentes qui s’était chaque déroulées en une seule étape du côté de Gênes puis de Venise, c’est cette fois en trois étapes et une dizaine de jours de navigation s’est déroulée du côté de Naples.

Première fois sur un Figaro 3

De plus, c’est aussi la première fois que l’équipage découvrait ensemble la navigation à bord d’un Figaro 3 doté de foils, après deux premières éditions disputées avec des L30 à la conception plus simple. Neuf autres équipages mixtes étaient engagés dans cette compétition, dont certains composés de skippers aguerris (vainqueur de la Volvo Ocean Race, participant aux Jeux olympiques, champions d’Italie, etc.). « Nous sommes très fatigués mais aussi très fiers de décrocher l’argent pour la 3ème année consécutive, » confiait Jonas Gerckens à l’arrivée. « Cette médaille a été plus difficile à obtenir que les deux précédentes. On ne connaissait pas cette partie de l’Italie et on naviguait sur un nouveau style de bateau. On a vraiment été chercher cette médaille avec toutes nos ressources dans des conditions pas évidentes… »

Le Mondial dès la semaine prochaine

Tout aussi fatiguée, Sophie Faguet savourait également ce nouveau podium continental : « On s’est retrouvé face à des Italiens habitués au Figaro 3 », dit-elle. « Finalement, les trois manches nous ont permis d’évoluer à chaque fois et de mieux connaître le bateau. Du coup, on a été encore un peu plus à l’attaque sur la dernière manche, et cela nous a valu au final 10 jours de régate très intense… »

Et à l’arrivée, un repos bien mérité, mais qui ne sera pas démesurément long : « Dès la semaine prochaine (NDLR : le 15 septembre à 17 heures précises), nous prendrons part à la 1ère manche du Mondial de course au large en double mixte à Brindisi », ajoute Sophie Faguet. « Cette finale du mondial proposera également trois manches, jusqu’à la fin du mois de septembre : Brindisi-Bari, Bari-Bari, et Bari-Venise. Si on navigue proprement et vite, on devrait pouvoir entrer dans le top 5 ou même le podium ! Mais avant ça, on va surtout se reposer… »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous